Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Fiches 4MGT

Par Alexis ROMNEY Publié le 04/10/2019 à 02:46:22 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Chapitre 1

Finance : s’assure qu'une entreprise a les ressources dont elle a besoin pour faire tout ce qu'elle à faire.

Comptabilité (accounting) : fournit les outils et les mesures qui permettent à une entreprise de garder une trace des états de la finance.

Comptabilité (accountancy) : l'occupation des registres de conservation et d'audit et de la préparation des rapports financiers.

Comptabilité (bookkeeping) : l’enregistrement, le stockage et la récupération de transactions financières (facturation pour les marchandises vendues, payer les fournisseurs, enregistrer les reçus des clients) pour diverses entités (une société, des organisations à but non lucratif, des particuliers...)

Transactions : éléments de base de la comptabilité financière. Une transaction est générée par ce qu’une organisation vend ou achète.

Revenus : source de fonds provenant de la vente de biens, services.

Profit : différence entre ce qu'une entreprise reçoit pour la vente de son produit et le coût de production de ce produit.

Perte : lorsque le coût de fabrication d'un produit dépasse les ventes reçues.

Breaking even : lorsque les ventes sont égales aux coûts de production.

PLC :Public Limited Company. Type d'entreprise qui offre ses actions au public.

État financier/ensemble de comptes : recouvrement des rapports financiers d'une société. Facilite les analyses d'entreprise pour les étrangers, permettent aux gestionnaires d'une société de voir la performance de l'entreprise, et au gouvernement, permet de déterminer des taxes.

Comptes statutaires : compte financier maintenu conformément aux exigences légales.

Comptes de gestion : comptes financiers conservés pour faciliter la gestion au quotidien de l'entreprise.

GAAP(Generally Accepted Accounting Principles ) : regroupe les normes comptables utilisés par les entreprises pour réaliser leurs États financiers.

Chapitre 2

Actifs: objet avec de la valeur possédée par l’entreprise.

-2 types : Tangible (voiture, immeuble) & Intangible (brevet, copyright)

Depreciation : utilisé pour mesurer la réduction d’un actif sur le temps.

Facteurs qui causent l’amortissement =>l’épuisement, le temps, l’obsolescence

2 méthodes de depreciation :

  • Straight-line :prend un montant égal de depreciation à chaque période.

  • Accelerated : prend plus depreciation dans les premières périodes, puis moins dans les derniers.

valeur amortissable : la différence entre le coût initial de l'actif et sa valeur résiduelle/récupération/revente estimée à la fin de sa durée de vie économique

vie économique : moment où nous entendons utiliser l'actif dans l'entreprise

valeur résiduelle/récupération/revente : valeur potentielle que vous pouvez récupérer à la fin de sa vie économique

Formule :

« Amortization » : amortissement d’un actif intangible

Chapitre 3

Compte de résultat : utilisé pour enregistrer le bénéfice que l'entreprise fait dans une période de déclaration.

Bénéfice = revenus – charges d'exploitation

Revenus > dépenses = profit

Dépenses > revenu = perte

Coût des ventes : coûts directement attribuables à la fabrication et à la vente du produit de l'entreprise

Bénéfice Brut : Ventes – Coût des ventes ; mesure comment la compagnie produit efficacement son produit.

SG&A :Selling, General, and Administrative expenses => Littérallement frais de ventes généraux et adminsitratives.

Revenus financiers : montant des revenus qu'il reçoit des dépôts/placements

Charges financières : révèle combien d'intérêt l'entreprise paie ses fournisseurs de prêts

Articles exceptionnels : Les revenus ou les dépenses liés à des activités non récurrentes ; par exemple, licenciements ou cessions de filiales

Taxes = Le calcul de taxe est très compliqué — nécessite des connaissances et une expertise spécialisée dans tous les pays

Gross margin = (gross profit / sales) x 100

Bénéfice d'exploitation : mesure la manière dont l'entreprise est exploitée par la direction.

Operating margin = (operating profit / sales) x 100

Bénéfice net « bottom line » : mesure la rentabilité globale de l'entreprise

Net margin = (net income / sales) x 100

EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) : permet à la direction de se concentrer sur les bénéfices de son entreprise.

EPS (Earnings Per Share) : résultat net/nombre d'actions émises ; indique quelle part des gains de la société sont attribuables à chaque action émise

Chapitre 4

Balance Sheet :

  • Reporte : actifs, dettes, équité

  • Determine : valeur nette de la société

  • Enregistre : ce que la société doit et possède, Si l'entreprise a fait des profits

Actif : Une ressource utilisée par les entreprises ou d'autres organisations pour tirer des revenus à l'avenir.

Passif/dettes(liabilities) : Obligation d'une entité de transférer des avantages économiques à la suite d'un événement ou d'une transaction passée.

Equité :Type spécial de dette qui existe entre le ou les propriétaires et l'entité.

Les actifs courants sont les éléments dont la société est propriétaire et qui pourraient être transformées en espèces au cours d'un exercice ou moins (cash à la banque, matériel brut)

Les actifs non courants sont ceux dont la société est propriétaire et qui sont moins susceptibles d'être transformées en espèces au cours d'un exercice financier ou moins (terres, immeubles, actifs intangibles)

Goodwill : actif intangible ; différence entre ce qu'une société a payé pour une autre société et la valeur nette de cette société.

Types de shareholder capital :

  • Actions ordinaires : représente une part de la propriété dans l'entreprise et autorise généralement le détenteur à voter lors des réunions.

  • Actions privilégiées payé un dividende déterminé non payable à n'importe qui. Exemple : Recevoir leur dividende devant les actionnaires ordinaires, par conséquent, ils sont préférés

Le bilan indique ce que la société possède et ce qu'elle doit. Il montre la valeur de l'entreprise. Rapports sur les actifs et les passifs de la société à un moment précis dans le temps.

Chapitre 5

Cash Equivalence : Gros investissements, soumis à un risque insignifiant de changement de valeur. Evaluer la capacité d'une entreprise à survivre ou à tirer parti d'une opportunité commerciale

Cash Flow : Entrées et sorties d’argent, représentant les activités opérationnelles d'une organisation.

Cash Flow Statement = affiche les flux d’argent sur une période donnée et leurs effets. Il explique les modifications apportées au Cash Flow.

Catégorie Relevé de Cash Flow :

  • Provenant du compte d'exploitation (Operating statement)

(Payer les taxes, intérêts payés et reçus, dépenses des projets ,fournisseurs et employés ,encaissement des clients)

  • Cash Flow provenant d'activités d'investissement (Investing activities)

(Achat et vente d'actifs à long terme)

  • Cash Flow provenant d'activités de financement (Financement activities)

(Les dividendes payés, changements dans les prêts à court et à long terme, ventes de stock)

Total of the statement : augmentation ou diminution nette du cash + cash equivalence sur la période couverte par le relevé(statement)

Working capital : actif courant – dettes

Chapitre 6

Classification des coûts :

  • Les coûts directs peuvent être directement liés à un produit, un service ou un travail : (matériaux , travail)

  • Les coûts indirects ne peuvent pas être directement liés à un produit, un service ou un travail : (frais de production, frais d’administration)

  • Les distinctions ne sont pas absolues ;ce qui est considéré comme un coût direct dans une entreprise peut être indirect dans une autre

Coûts variables : varie selon le niveau d'activité

Coûts fixes : ne varient pas en fonction de l'activité Les coûts varient en fonction des étapes ( ex : acquisition d'une machine)

Cout marginal = Cout variable = main-d'œuvre directe + matériaux + frais directs + frais généraux variables

Contribution : coûts fixes couverts par la vente d'une unité de production = prix de vente - coûts variables

Type de coût :

  • Traditionnel : les coûts indirects sont ventilés en fonction de certaines mesures, telles que les heures de machines ou de personnel, etc.

  • ABC (Activity Based Costing) : convertit les coûts indirects traditionnels en coûts directs applicable à une activité ou à un produit

Centre de coût : partie d'une organisation qui ne génère pas de profit direct et augmente le coût de gestion d'une entreprise.

Centre de profit : division d'une entreprise qui crée des bénéfices individuellement et séparément de l'organisation principale :

Break-even : point où il n'y a ni profit ni perte. Détermine le minimum à produire et à vendre avant de générer un profit.

Cost Saving :

Short Term : réduire les dépenses discrètes et optimiser le coût des applications.

Medium Term : Réduire la complexité en consolidant l'infrastructure des applications et de prise en charge :

Long Term : Modèles de tarification basés sur les transactions pour le support et la maintenance.

Chapiter 7

Performance financière : domaines clés

  • rentabilité

  • liquidité (moins de dette possible)

  • efficacité

  • influence

  • retour sur investissement

Ratios d’analyse :

-Gross Profit (bénéfice brut) : mesure l'efficacité avec laquelle l'entreprise produit son produit

-Operating Profit : mesure l'efficacité de la gestion de l'entreprise par la direction

-Net Profit : mesure la rentabilité globale de l'entreprise

Liquidité ratio : mesure la capacité d’une entreprise à payer ses obligations financières à court terme

Current Ratio(Ratio Actuel) : évaluer la capacité d'une entreprise à payer ses factures

Quick Ratio : Également utilisé pour évaluer la capacité d'une entreprise à payer ses factures

Return On Equity(ROE) : Mesure le retour sur investissement de l'entreprise

Ratio d’efficacité : mesure l'efficacité avec laquelle les actifs sont utilisés pour générer des revenus au cours d'une période.

L’un des principaux indicateurs de l’utilisation des actifs est turnover (chiffre d’affaires) des actifs, tels que les stocks et les comptes débiteurs.

Inventory Turner : Indique combien de fois l'inventaire est créé et vendu au cours d'une période (c'est-à-dire, «turnover»)

Accounts Receivable Turnover : Indique le nombre de fois où des ventes à crédit ont été créées et converties en espèces.

Ratio d’influence : ratios d'endettement, mesure jusqu'à quel point une entreprise utilise sa dette pour financer sa croissance.

Debt to Equity Ratio : Exprime la relation entre le capital apporté par les prêteurs à long terme et celui apporté par les actionnaires.

Plus le ratio est élevé, plus les prêteurs et la société assument le risque. Un ratio inférieur indique généralement une plus grande sécurité financière à long terme.

ROI (Return on Investment) : estime le rendement financier d'un projet en calculant le bénéfice moyen par an sous forme de pourcentage de l'investissement total

Si le retour sur investissement du projet est égal ou supérieur au retour sur investissement minimum souhaité pour le projet, vous pouvez le lancer.

Payback period : nécessaire pour que les entrées de fonds d'un projet correspondent aux sorties de fonds. Développé pour prendre en compte le calendrier des retours.

Si la période de récupération du projet est plus courte que la période de récupération cible, nous entreprenons le projet.

DCF (Discount Cash Flow) : Considère à la fois la valeur temporelle de l'argent et la rentabilité totale sur la vie d’un projet.

Compoud Interest : prêtez de l'argent à une personne, comme une banque, celle-ci vous paie pour l'utilisation de votre argent.

NPV(Net Present Value) : type d'analyse de discount cash flow

NPV = 0, le projet renvoie le taux d'actualisation

NPV > 0, le projet renvoie plus que le taux d'actualisation

NPV <0, le projet renvoie moins que le taux d'actualisation

Chapitre 8

Corporate Strategy : vision de ce que l’entreprise veut être à long terme

Business Plan :détaille ce que l'organisation doit faire à moyen terme pour atteindre les objectifs stratégiques

Bugdet : expression à court terme de la stratégie d'entreprise, et sera utilisé pour le contrôle détaillé à la mise en œuvre du Business Plan.

Approches possibles :

  • Top Down :part du haut : rapide simple, peut-être inexacte

  • Bottom Up : part du bas, basé sur l'activité projetée : peut-être biaisé; de la motivation, favorise une meilleure qualité des données, complexes

Types de Budget :

  • Incremental : estimation de l’incrémentation du cout des activités opérationnelles de l’année dernière.

  • Zero-based : création d'un budget entièrement nouveau, comme si aucune donnée de performance passée n'était disponible.

  • Rolling : mis à jour de manière continue en ajoutant un mois / trimestre supplémentaire dans le futur lorsque la période équivalente précédente a expiré

  • Flexible : production des budgets pour des résultats et des scénarios inconnus mais basés sur des valeurs différents ou d'autres variables imprévisibles.

Méthodes quantitatives : utilise des données passées pour se projeter de dans le futur.

Common Method: utilisés pour prédire les deux ; les futurs ventes et coûts

  • Moving Average :

    • Calculé comme une moyenne normale, en utilisant uniquement les données les plus récentes basées sur un nombre convenu de mois passés

    • À mesure que de nouvelles données arrivent, un nombre identique d'anciens points de données sont ignorés et la moyenne est recalculé

  • Exponentiel Smoothing :

    • Moyenne plus influencée par les informations les plus récentes pour une meilleure précision

  • Expect Value :

    • Lissage exponentiel, mais limitée à trois scénarios possibles : optimiste, très probable et pessimiste

    • Utilisé pour prédire de nouveaux résultats sans données ni expériences antérieures

  • Pourcentage Method :

    • Ajouter ou soustraire un pourcentage convenu aux chiffres réels passés afin de déterminer la performance future attendue

    • Méthode la plus imprécise mais facile

Variance : compare ce que vous espériez gagner et dépenser, avec ce que vous avez réellement dépensé et gagné.

Type de Variance :

  • Variance défavorable :: performance réelle inférieure à la performance budgétisée

  • Variance favorable :performance réelle meilleure que la performance prévue

EVM (Earned Value Management)

BCWS (Budget Cost of Work Scheduled)

ACWS (Actual Cost of Work Scheduled)

BAC (Budget at Completion)

CPI (Cost Performance Index) : ratio de la valeur gagné sur la valeur actuelle

CPI = EV/AC

  • CPI>1 argent dépensé inférieur au budget => coût estimé suspect

  • CPI=1 argent dépensé égal au budget => projet approuvé

  • CPI<1 argent dépensé inférieur au budget => dépassement des coûts

SPI (Schedule Performance Index) : ratio entre le travail effectué et la valeur du travail prévu.

SPI = EV/PV

  • SPI>1 temps pour accomplir inférieur à celui estimer => estimation du programme suspect

  • SPI=1 temps pour accomplir égal à celui estimer => programme approuvé

  • SPI<1 temps pour accomplir supérieur à celui estimer => problème dans le programme

CV (Cost Variance) : différence entre les dépenses réelles et les dépenses prévues à des moments spécifiques du projet. Le calcul permet de savoir rapidement si les dépenses du projet sont effectuées conformément au plan.

CV = EV-AC

  • CV>1 argent dépensé inférieur au budget => estimation du budget suspect

  • CV=1 argent dépensé égal au budget => budget approuvé

  • CV<1 argent dépensé inférieur au budget => sous budget

SV (Schedule Variance) : représente le montant spécifique dépensé par rapport au calendrier du projet.

SV = EV-PVR

EAC (Estimate at Completion) : informe le client si le budget actuel pour mener à bien le projet est rentable

EAC = AC/%Completed

ETC (Estimate To Complete) : montant nécessaire pour terminer le projet

ETC = EAC-AC

VAC (Variance At Completion) : différence entre ce qui était initialement prévu pour réaliser le projet et les nouvelles données découvertes à la suite de l'exécution du projet.

VAC = BAC-EAC

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels