Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Pop!_OS : une distribution linux polyvalente

Par Antoine VETILLARD Publié le 05/01/2020 à 14:33:33 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

System76 et Pop!_OS

System76 est une entreprise américaine créée en 2005. Basée dans l'État du Colorado, elle vend du matériel informatique taillé sur mesure aussi bien aux particuliers qu'aux entreprises. Elle se démarque de ses concurrents par l'intégration de GNU/Linux dans l'ensemble de ses produits.

Dès ses débuts, System76 s'est tournée vers la distribution Ubuntu, très populaire pour son accessibilité aux novices, son intuitivité et la variété du public visé. Cette distribution pionnière se décline en plusieurs éditions. Ainsi, System76 a pu garantir une homogénéité sur l'ensemble de ses appareils grâce aux éditions Desktop, vouée à l'usage quotidien depuis un poste client, et Server, optimisée pour les machines de baies informatiques.

Au début du mois de mai 2017, Les développeurs d'Ubuntu, Canonical, ont annoncé au grand public une nouveauté majeure pour leur distribution : l'abandon de l'environnement de bureau Unity au profit de Gnome. System76 a donc saisi l'opportunité pour se lancer dans le développement d'un thème graphique baptisé Pop. Celui-ci était basé sur Adapta, un thème au design "semi-flat" se rapprochant fortement du material design mis au point par Google. Évidemment, ce thème a été réalisé aux couleurs de l'entreprise, reprenant ainsi les tons orangés qui caractérisent aujourd'hui Pop!_OS. Celui-ci s'installait par le biais de leur premier dépôt de paquets et est toujours disponible sur leur compte GitHub.

Deux mois plus tard, System76 a rédigé une note sur son blog annonçant le développement d'une distribution nommée Pop!_OS. Selon Carl Richell, fondateur et CEO de System76, la volonté d'origine n'était pas de créer une distribution à part entière, mais de personnaliser en profondeur une édition d'Ubuntu disposant de l'environnement de bureau de prédilection de l'entreprise : Gnome Shell. Ce travail de personnalisation est devenu si important que la création d'une distribution s'est présentée comme le choix le plus judicieux. La première version de Pop!_OS est donc née. À ce jour, cette distribution GNU/Linux est proposée pour toutes les gammes d'ordinateurs portables et fixes de la marque.

Dans la continuité de la philosophie libre et open-source qui berce les communautés GNU/Linux, System76 a innové en plaçant sous licence Open Source les pièces réalisées pour sa gamme d'ordinateurs fixes "Thelio". Les plans de celles-ci sont donc disponible, au même titre que Pop!_OS, sur le compte github de l'entreprise.

Caractéristiques techniques

Comme brièvement présenté ci-dessus, Pop!_OS est basée sur Ubuntu et, par conséquent, s'aligne sur sa production de versions, aussi bien de par la numérotation que la fréquence de publication. System76 publie donc une version majeure de sa distribution tous les six mois, après avoir ajouté sa configuration distinctive au système d'exploitation de Canonical.

Subséquemment, les deux OS requièrent une configuration matérielle fortement similaire. En effet, Pop!_OS se contentera de 2 gigaoctets de mémoire vive, d'un espace disque de 10 gigaoctets et d'une architecture x86 64 bits. Cependant, ces critères minimums n'assureront que le fonctionnement de base du système ainsi qu'une quantité de tâches limitées. Pour un usage confortable, System76 préconise 4 gigaoctets de mémoire vive ainsi qu'un stockage de 20 gigaoctets.

Une caractéristique technique très intéressante permettant à Pop!_OS de se démarquer d'Ubuntu, et plus généralement des distributions destinées aux utilisateurs novices, est la prise en charge de l'installation des pilotes graphiques. En effet, lorsque le sujet des pilotes de cartes graphique est évoqué en présence lunixiens expérimentés, il n'est pas rare que celui-ci ait autant d'effet que l'abord d'un sujet d'actualité politique lors d'un repas familial. La réticence d'entreprises comme Nvidia quant au support de GNU/linux pour leurs produits a suscité de nombreux débats allant jusqu'à sortir Linus Torvalds, le créateur de linux, de ses gonds, lors d'une conférence. Mais ce sujet nécessiterait un article entier de remise en contexte. La fonctionnalité de Pop!_OS permet donc d'installer automatiquement le pilote de sa carte graphique, quel que soit le modèle et la marque. Cet outil, aussi simple peut-il paraître, permet aux utilisateurs inexpérimentés de gagner un temps précieux en lecture de documentation et réglages, souvent sources de découragements. Une fois les pilotes installés, une petite extension de Gnome permet de passer d'une carte graphique à l'autre si plusieurs modèles sont présents dans la machine. La désactivation de la carte graphique principale permet une économie d'énergie assez importante ; élément non-négligeable sur un ordinateur portable dont la charge n'est que rarement à la hauteur des attentes de son propriétaire. Au-dessus de cette extension, un autre menu baptisé Power Profiles permet de gérer les performances de l'ordinateur. Le premier profil passe le « processor tuning » en mode Hautes performances tandis que le second, baptisé Équilibré, reconfigure le processeur en mode par défaut et le dernier, Autonomie de la batterie diminue la luminosité de l'écran, désactive le rétroéclairage du clavier et suggère à l'utilisateur la fermeture de programmes énergivores.

Concernant la sécurité du système, trois points importants sont à souligner.

Tout d'abord, lors de l'installation, le chiffrement entier du stockage est présenté en tant que choix par défaut. Ceci assure, d'un point de vue physique, une protection totale des données par un mot de passe additionnel à celui de la session.

Ensuite, dans son guide de différences entre Ubuntu et Pop!_OS, System76 précise que « les communications avec un tiers ne se font pas par défaut, et ne se feront qu'avec le consentement de l'utilisateur ». Cet aspect réjouira les adeptes de la protection de la vie privée ayant longtemps boycotté Ubuntu pour son intégration de l'outil Dash qui permettait d'envoyer les termes saisis dans la barre de recherche de la distribution à des tiers tels qu'Amazon, Facebook, Twitter ou encore la BBC. Enfin, si une défaillance du système venait exceptionnellement à survenir, une partition de récupération est créée lors de l'installation. Celle-ci n'est autre qu'une image live permettant de démarrer sur une version vierge de Pop!_OS et ainsi de réparer ou réinstaller le système défectueux.

La mise à niveau vers une nouvelle version de la distribution est, elle aussi, accommodée aux débutants. Un simple bouton Télécharger apparaît sur la page À propos des Paramètres, dès l'actualisation de la liste de mises à jour. Une fois pressé, un petit encadré signale le lancement du téléchargement de la nouvelle version puis laisse place à l'installation.

L'installation de firmware dispose d'une simplicité similaire à la mise à niveau. Celle-ci concerne tous types de composants tels que des casques audio, souris, claviers, etc.

Enfin, contrairement à d'autres distributions, Pop!_OS ne dispose que d'un environnement de bureau : Gnome Shell. Ce choix stratégique, pouvant être restrictif aux yeux de certains utilisateurs, est, dans ce cas, un gage de qualité de la part de System76 car leur développement se consacre pleinement au peaufinage de l'expérience utilisateur. Ainsi, l'entreprise ne se prive pas de mettre en avant ce travail sur la page de leur site dédiée à la distribution, en présentant les fonctionnalités ergonomiques de l'environnement de bureau.

Public visé

Dès la mise en place de son projet de développement d'un système d'exploitation basé sur Ubuntu, System76 a annoncé viser les créateurs dépendants d'un ordinateur. Développeur, chercheur, infographiste ou encore étudiant en école d'informatique font donc partis du public que Pop!_OS devrait satisfaire. La majorité des ordinateurs de la firme vont d'ailleurs dans ce sens avec des descriptions reprenant les termes professionnel, performance ou portabilité.

Cependant, parmi les nombreuses fonctionnalités dédiées à la productivité, l'installation automatique des pilotes graphiques a attiré l'attention de nombreux joueurs. Le fait que la distribution soit basée sur Ubuntu attire aussi, implicitement, des utilisateurs débutants avec la complexité de GNU/Linux, parfois peu évidente pour une personne dont l'intuitivité s'est développée sur des systèmes non-unix-like. L'aspect « protection de la vie privée » présenté précédemment est également un point susceptible d'attirer les utilisateurs las de voir leurs données personnelles au mieux en insécurité et, au pire, exploitées.

Ce large potentiel d'utilisateurs ne pourrait être exploité sans communication. Au-delà des nouvelles publiées sur les réseaux sociaux par son entreprise créatrice, Pop!_OS a suscité l'attention de nombreux « geeks » grâce aux communautés de certains créateurs. Les présentateurs de la chaîne YouTube Linus Tech Tips, totalisant aujourd'hui près de 10 millions d'abonnés, ont publiés deux vidéos ne tarissant pas d'éloges à l'égard de System76. La première présente de manière peu technique comment se servir de Pop!_OS en tant qu'alternative à Windows 10 tandis que la seconde, sortie deux mois plus tard, présente le site de System76 et la gamme d'ordinateurs de bureau Thelios. Bien que cette deuxième vidéo soit très orientée sur la présentation du matériel, la distribution n'est pas en reste pour autant. Durant son analyse, le youtubeur critique la nuisance sonore des ventilateurs qu'il juge trop bruyant dans le cas d'utilisation peu énergivore de sa démonstration. Quatre mois plus tard, le CEO de System76 annonce sur son compte Twitter, la création d'une salle d'insonorisation pour les essais acoustiques et thermiques. Une fois les tests effectués, il en résulte la publication d'une mise à jour venant réduire la nuisance des Thelios d'au moins 7 décibels. Coïncidence ou réponse directe de la part de l'entreprise à sa communauté ?

Linus Tech Tips mis à part, de nombreux sites d'actualités linuxiennes, principalement anglophones, gardent leurs lecteurs informés de chaque faits et gestes de System76 et de sa distribution. De son côté Distrowatch, le site de référence concernant les distributions de systèmes Unix, place Pop!_OS 16ème dans son classement de popularité, à l'heure où je rédige cet article. Elle devance donc Arch Linux de deux places.

Quel avenir pour la distribution ?

Avec l'arrivée inédite de l'informatique, les jeux vidéo se sont vite imposés dans les foyers. Malgré l'arrivée des consoles, l'ordinateur est resté la machine de prédilection de nombreux joueurs.

De nos jours, Windows 10 est le système d'exploitation le plus utilisé sur les ordinateurs personnels. Cependant, l'évolution du logiciel de portabilité WINE et l'arrivée de Steam OS, la distribution GNU/Linux développée par la firme Valve, ont grandement participé à la portabilité des jeux sur les OS Linux. Cet élan apporté au travail de Linus Torvalds, couplé à la fonctionnalité d'installation automatique des pilotes graphiques de Pop!_OS sont deux facteurs garants de la popularité de cette distribution auprès des novices ou simples joueurs durant les années à venir.

De plus, un tel public ne pourrait être insatisfait d'une distribution dont les développeurs ont fait de l’ergonomie leur principale préoccupation et dont les abondants tutoriels à destination d'Ubuntu sont parfaitement applicables.

Enfin, il est important de noter que l'environnement de bureau GNOME Shell est très utilisé dans le monde du logiciel libre. System76 ne devrait donc pas souffrir d'un abandon de ce projet de la part de ses développeurs. Le kernel GNU/Linux, quant à lui, dispose également d'un avenir sécurisé car son utilisation mondiale ne semble pas décroître, d'autant plus que des entreprises telles que Microsoft, longtemps restées réticentes, investissent dans l'adoption et la portabilité de celui-ci.

On peut donc en conclure que Pop!_OS dispose d'un avenir sécurisé dont les développeurs vont, sans doutes, pleinement profiter.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels