Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

UNDO, FLASHBACK ET RECOVER

Par Vincent PEPINO Publié le 31/10/2015 à 17:20:53 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Presentation

Pendant ou après la creation d'une base de données, Oracle stocke temporairement les données en cours de modifications dans des segments d’annulations. Ces segments d’annulations sont en attente de validation ou d’annulation (COMMIT ou ROLLBACK).

Ces segments sont utiles pour la notion de lecture cohérente des données pendant des opérations de mises à jour, pour la récupération de données (FLASHBACK et RECOVER).

La Fonction UNDO

La fonction UNDO d'Oracle ne s'applique qu'aux "tablespace".

Un "tablespace" est un espace logique qui contient les objets stockés dans la base de données comme les tables ou les index.

Les UNDO tablespace sont exclusivement réservés au stockage de segments d'images avant modification des données pour des annulations éventuelles (ROLLBACK).

Cette fonction UNDO peut se gérer de différentes manières:

- En modifiant directement le fichier "init.ora" (fichier paramètres de la base Oracle) :

- Directement en SQL au moment de la création de la base :

- Via une requête CREATE, ALTER ou DROP :

Le FLASHBACK

La notion de FLASHBACK permet d'interroger une table à une époque révolue et de revenir en arrière sur 3 niveaux:

- Ligne (via la méthode UNDO vu précédemment)

- Table (via la corbeille d'Oracle)

- Base de données (via une configuration spécifique)

L'opération utilise une nouvelle forme de journaux appelés journaux de FLASHBACK. Ils sont générés périodiquement et contiennent la liste des blocs modifiés durant cette période. En effet, les journaux de FLASHBACK ne contiennent que les blocs modifiés. Lors d’une opération de FLASHBACK DATABASE, ces blocs seront remis en place à l’instant demandé.

Exemple de FLASHBACK sur une ligne (revient à l'opération précédente) :

Exemple de FLASHBACK sur une table (revient de 10 minutes en arrière) :

Exemple de FLASHBACK sur une base de données (revient une heure en arrière) :

La Méthode RECOVER

La méthode RECOVER est une méthode de restauration Oracle. Elle permet notamment de récupérer des fichiers de données, des "tablespace", des blocs de données ou encore des journaux de transaction.

Elle permet aussi la restauration du base de données complète ou incomplète (à partir d'un certain point dans le temps).

Généralement, la restauration incomplète s’effectue dans les cas suivants :

Un ou tous les redo-log (journaux de transaction) en ligne ont été détruits.

Une perte de données : un utilisateur qui a réalisé un DROP TABLE (par exemple) et on ne dispose pas d’un export assez récent.

Impossibilité d’effectuer une restauration complète par absence d’un ou de plusieurs fichiers de logs archivés.

Il y a eu perte du fichier de contrôle courant et on doit utiliser un fichier de contrôle de sauvegarde pour ouvrir la base.

La restauration incomplète se fera en mode point-in-time. Dans ce cas, on doit savoir exactement à quelle date était le dernier état stable de la base et savoir également que tout type de sauvegarde de ce type entraînera une perte de données.

Quelques exemples de requêtes SQL utilisant le RECOVER:

- Restaure la base de données depuis la date passée en paramètre :

- Restauration d'un "tablespace" à un endroit différent de l'initial :

- Restauration d'un fichier de données d'id n°9 :

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels