Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Application mobile native, web ou hybride ?

Par Noeline PAGESY Publié le 19/08/2015 à 14:17:23 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Difficile de choisir, il y a quelques années nous pensions que les WebApps (Application Web orientée mobile) allaient remplacer les Apps (Application mobile), finalement non, les Apps continuent de prospérer et se développer, hybrides ou natives.

Quelles sont les différences entre ces trois types d’applications ? Quel choix faire ?

Le développement natif, c'est quoi ?

Une application native est une application développée spécifiquement pour une seule plateforme, grâce aux outils conçus pour celle-ci. Elle est développée avec un langage spécifique à son système d’exploitation et est distribuée uniquement par l’intermédiaire de son store (AppStore pour iOS, Play Store pour Android …).

Le développement natif, permet essentiellement d’utiliser la mémoire du smartphone ainsi que toutes les fonctionnalités liées au système d’exploitation visé (GPS, caméra ...). Il permet également d’offrir une ergonomie adaptée à chaque modèle de smartphone et à chaque système d’exploitation. Les applications sont donc plus riches en termes de fonctionnalité, de qualité, de performance et d’ergonomie que les WebApps ou les applications hybrides.

Cependant, pour développer une application native pour différent OS (Android et iOS par exemple), il convient de développer deux applications distinctes. Entraînant une perte de temps et une augmentation de coût. De plus, avec la sortie de nouveaux systèmes d’exploitation chaque année, des problèmes de rétrocompatibilité peuvent se poser. L’application doit être maintenue, ce qui augmente les coûts de développement.

Exemples d’applications natives: WhatsApp ou Facebook

Qu'est ce qu'une WebApps ?

En opposition à une application native, une WebApps est une application mobile développée avec les outils de développement web actuel: HTML5, CSS3 et Javascript. C’est une application qui une fois développée est accessible et exécutable sur tous les smartphones via leur navigateur web.

“Mais alors, c’est la solution parfaite ?”

L’avantage de ces applications, c’est le gain de temps et d’argent réalisé grâce à leur développement unique et leur déploiement multiplateformes. Dans un cas, vous développez une seule application alors que dans l’autre, vous développez trois applications (pour Android, iOS et Windows Phone) qui ne partageront pas une seule ligne de code.

On peut tout de même leur reprocher d’être moins performantes que les applications natives. En réalité, tout dépend de la complexité et des fonctionnalités de votre application. La différence de performances se fera ressentir uniquement sur des applications devant effectuer des tâches complexes. Elles perdent également en fluidité (temps de chargement plus long), car elle n’utilise pas la mémoire embarquée du téléphone.

Leur manque d’ergonomie peut également être relevé, car elles ne suivent pas les différentes “guidelines” graphique d’une application Android, iOS ou Windows Phone qui sont chacunes très différentes. Dans le cas d'une application multiplateformes, on a souvent tendance à créer un design standard pour toutes les plateformes qui rivalise très rarement avec l'intégration graphique d'une application native.

Le développement hybride, c'est quoi ?

Les applications hybrides sont des applications qui combinent les éléments d’une WebApps et les éléments d’une application native. Elles reposent essentiellement sur la solution Cordova/PhoneGap, cette solution sert de passerelle entre le langage web et le natif. Cette solution nous permet d’utiliser un seul et même outil pour le développement et les langages issus du développement Web pour tous les mobiles (iOS, Android et Windows Phone). Le développement est ainsi mutualisé.

"Il vaut donc mieux choisir l’hybride ?”

Oui, si on prend en compte les deux points important que sont le budget (mutualisation du code) et le temps (application multiplatforme). Les pro-natif, se plaindront tout de même de la perte de performance et d’ergonomie. C’était vrai il y a quelques années, avec certains mobiles, peu performants, bon marché, principalement sous Android, possédant d’anciennes versions de WebKit (moteur de rendu de pages web). Les bibliothèques Javascript actuelles permettent de proposer des applications très ergonomiques et très proches des possibilités des solutions natives.

Non, si l’on prend en compte que la résolution, les performances, et la qualité de ces applications restent légèrement inférieures à celles des applications natives. En effet, l’application hybride peut mal s’adapter au système d’exploitation utilisé par le smartphone de l’utilisateur.

De plus, les applications hybrides ne sont accessibles que sur iPhone et Android, et sont parfois refusées sur certains stores.

Conclusion

Table 1. 

  Application native Application web Application hybride
Coût
Temps
Stores (AppStore, Play Store ...) ×
Accès aux GPS, Caméra ... ×
Qualité
UX
Performance
Total

Les caractéristiques des applications hybrides restent moins attrayantes que celles des applications natives. Si le produit comporte plusieurs interactions avec l’appareil mobile tel que l’accès à la bibliothèque de fichiers et d’images, l’accès à la liste de contacts, l’envoie de notifications ou l’exécution de tâches en arrière-plan, il sera conseillé de choisir l’application native. Les WebApps, elles, sont à envisager pour des projets plus légers ou comme versions optimisées de sites web classique, elles restent cependant un bon complément aux applications natives. La véritable solution pourrait être un savoureux mélange d’hybride (pour l’affichage notamment), et de natif (pour les fonctionnalités très complexes).

Le bon choix est une affaire de savoir-faire, de goût, de moyens, et de temps.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels