Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Améliorez votre productivité avec le Lean IT - Partie 2

Par Laurent PHILIBERT Publié le 20/10/2016 à 10:03:54 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Préambule

Dans cet article, je vous expliquerai le concept du Lean IT, ses méthodes d’application ainsi que les attitudes à adopter pour le mettre en place ou pour réagir suivant le cours de votre projet. Ici, j'ai rapidement détaillé le concept du Lean Management, son histoire et ses origines. Je vous invite à le lire afin de que vous compreniez bien le contexte et l’environnement dans lequel s’installe le Lean IT.

Les 3 Fondamentaux du Lean IT

Eliminer toute trace de gaspillage

Comme vous vous en doutez, la meilleure façon (pas forcément la plus simple) d’améliorer la production et la qualité est d’éviter d’avoir des pertes. Ces dernières sont notamment causées par un phénomène tout simple qui est le gaspillage. L’élimination du gaspillage est l’un des principes fondamentaux du Lean IT. Pour ce faire, on part sur des méthodes et principes de travail tous simples. 

On ne développement pas des fonctionnalités inutiles. Il faut toujours consulter en amont le ou les client(s) avant de se lancer dans le développement de fonctionnalités. Cela permettra d’épurer toutes les tâches et de supprimer systématiquement ces dernières sans grande valeur ajoutée. On souhaite avant tout de la qualité, pas de la quantité.

On ne met pas en production des fonctionnalités qui ne sont pas achevées ou partiellement terminées. On doit favoriser la totalité au partiel. S’il y a des fonctionnalités qui sont jugées longues et/ou fastidieuses mais urgentes, il faut les découper en plusieurs parties traitables. Par ailleurs, il est nécessaire de traiter l’urgent avant l’important, mais avant toute chose, il faut savoir les différencier. La priorité est donnée sur l’urgent et non l’important. Cependant, l’important accroit la valeur ajoutée du produit. Bien diviser les tâches en gérant l’urgent et l’important est primordial en équipe. La qualité du produit se jouera à ce moment-là. 

Un autre aspect de l’élimination du gaspillage est le respect des délais des processus. Il s’agit d’une relation directe entre la qualité et les processus. Plus les délais des processus sont tenus, meilleure sera votre qualité de production. La présence de retards entre les processus dûs à la livraison des fonctionnalités, un problème technique ou un manque de communication sont l’une des principales causes des défauts de productivité.

Enfin, il ne faut pas hésiter à voir et revoir les étapes du processus de production. Les remettre en question suivant l’environnement ou le contexte dans lequel s’installe l’équipe et/ou l’entreprise permet d’optimiser et de mettre en place une formation “sur-mesure”. Pour cela, il faut avant tout rester simple et éviter de polluer les méthodes de travail avec un trop gros nombre de processus préétablis imposés mais non adaptés selon l’environnement de travail.

Echanger librement

Laisser et encourager chaque personne à s’exprimer librement et donner son avis permet d’avoir des premiers feedbacks. Or, on le sait, les feedbacks sont primordiaux. Même s’ils ne sont pas issus des utilisateurs finaux, ce sont néanmoins des retours non négligeables. 

Lors des réunions d’action ou des points ponctuels, il est nécessaire de pousser les différents acteurs à émettre leurs avis. Cela permet d’obtenir des points de vue divergents. La communication devient alors efficace et rapide et génère des connaissances transverses cross-services (inter-services).  

Echanger librement

Afin d’accroître la performance du processus en produisant de la qualité, il faut impérativement effectuer une veille et un monitoring quantitatif et qualitatif des étapes du processus. 

Cela passe par l’observation et l’analyse des résultats en les comparant aux objectifs de l’équipe et/ou de l’entreprise. Il y a également possibilité de revoir la chaîne de valeur ajoutée (Value Stream Mapping). Il faut mesurer de la performance de chaque étape du processus afin de l’optimiser au maximum en étudiant le temps de traitement de chaque étape, les délais entre celles-ci, le taux de transformation et surtout le rendement niveau temps et argent suivant l’implication.  

Une fois que cette VSM sera adaptée et personnalisée suivant le contexte de l’équipe et/ou de l’entreprise, il y a la possibilité de créer une chaîne “sur mesure” afin d’améliorer de façon continue et optimiser sa propre performance.  

Par ailleurs, il est important de constamment remettre en question des étapes du processus pour savoir si les modèles organisationnels et ses processus utilisés sont corrects et adéquats.   

Et enfin, il faut garder un œil sur la satisfaction client, les temps de cycle, et le retour sur investissement.  

Conclusion

Comme l'indique le schéma ci-dessus, les premiers principes du Lean IT sont primordiaux pour mener à bien votre projet ou votre stratégie de performance afin d'améliorer votre productivité. Il s'agit de la base du Lean IT et sans ces 3 méthodes, vous ne pourrez pas prétendre à mettre en place la méthode du Lean.

Je vous invite à suivre la troisième partie. Dans cet article, nous passerons aux autres principes moindres mais tout aussi importants du Lean IT.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels