Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Tutoriel GNS3

Par Youssef OULEHRI Publié le 24/10/2016 à 13:26:03 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Présentation et installation

  1. Présentation

    GNS3 est un logiciel utilisé pour simuler différents périphériques virtuels et les dispositifs réels comme les routeurs, commutateurs... Il utilise Dynamips qui est un logiciel d'émulation pour simuler des périphériques virtuels. L’interface est graphique, elle est simple et agréable d'utilisation. Le fonctionnement se fait en mode drag and drop, on sélectionne un élément puis on « l’amène » dans la fenêtre principale du logiciel, ensuite on peut par exemple ramener un switch, et on a outil dans le menu à gauche pour câbler entre le switch et le routeur.

  2. La différence avec Packet Tracer

    GNS3 utilise le logiciel IOS réel pour simuler les différents périphériques virtuels, alors que Packet Tracer est le simulateur de base du logiciel qui permet uniquement les commandes limitées qui y sont programmées. Certaines nouvelles commandes peuvent ne pas fonctionne avec Packet Tracer.

    L'un des principaux avantages de GNS3 est qu'on peut connecter le périphérique ou réseau simulé au monde réel ainsi qu'à un périphérique réel.On peut capturer les paquets transmis entre les appareils simulés dans GNS3 avec Wireshark. Il prend en charge les périphériques et IOS de plusieurs fournisseurs tels que Cisco, Juniper, hôte Linux etc. comparer à Packet Tracer.

    Le principal avantage de GNS3 réside dans l'émulation de matériel, puisqu'on peut connecter des périphériques au monde réel donc on peut faire un ping/telnel sur routeur GNS3 de partout, même d'internet.

    On pourrait même configurer un petit réseau de bureau avec routeur simulé sans avoir à utiliser un routeur réel.

    On peut personnaliser les périphériques virtuels en ajoutant différents emplacements et cartes comme des dispositifs réels.

  3. Installation

    Nous allons installer le logiciel de simulation réseau "GNS3". Il faut pour cela de se rendre sur le site https://www.gns3.com, pour pouvoir le télécharger il suffit de créer un compte gratuit en remplissant le formulaire suivant :

    GNS 3 est supporté par les différentes plateformes Mac, Linux et Windows.

    En ce qui concerne l'installation il suffira de cliquer sur suivant l'installation de tous les composants nécessaires à son bon fonctionnement, sera effectuée comme on peut le voir ici :

  4. Lancement

    Suite à l'installation du logiciel et de ses différents modules, on va maintenant lancer le programme, il nous est proposé de créer un projet comme on peut le voir ci-dessous :

    Je créé le projet test et la fenêtre suivante apparaît :

    Celle-ci se compose des parties suivantes :

    - Une barre d'outils avec une série de raccourcis. Les plus utilisés seront évidemment ceux permettant le démarrage et l'arrêt des équipements et l'outil de câblage.

    - La barre latérale d'outils d'équipement réseaux c'est ici que nous pourrons ajouter les switchs, les routeurs , les PCs... Cependant il y a deux types d'équipements :

    • Les équipements simulés qui imitent un vrai équipement sans posséder d'OS

    • Les équipements émulés qui eux reproduisent un équipement hardware avec un IOS.

    il faut noter que celle-ci est vide dans le cas ou on veut sélectionné un routeur, car nous n'avons pas encore importez d'IOS cette partie va être présenté plus tard dans l'article.

    - L'espace de travail où nous mettons en place notre topologie avec les différents équipements réseau.

    - La barre d'outils console qui permet d'administrer les équipements en ligne de commandes.

    Il est possible de changer de thème et autres fonctionnalités que je vous laisse découvrir pour que vous puissiez mieux comprendre le logiciel. A noter que GNS3 trouvera automatiquement des VMs VirtualBox et celles-ci seront listées dans l'onglet VirtualBox des préférences.

Créer son premier exercice

  1. Ajout d’un routeur

    Pour pouvoir commencer à s'exercer, il va nous falloir ajouter nos premiers équipements. Souvenons-nous ce que je disais, il faut voir gns3 comme un outil qui simule l’équipement physique, donc pour fonctionner, il a aussi besoin du système d’exploitation qui est l’IOS. Pour ajouter un routeur Cisco, nous allons suivre les étapes suivantes :

    Il suffit ensuite de suivre les indications suivantes après avoir fourni l’image IOS du routeur qu’on souhaite. Les IOS se trouvent facilement sur le net.

    GNS3 reconnaît automatiquement le routeur et nous donne les différentes possibilités associées comme dans l'exemple nous avons 2 slots supplémentaires vides dans lesquelles nous pouvons ajouter des modules, point sur lequel je reviendrais.

    Cliquez sur le bouton Idle-Pc finder et GNS3 trouvera la valeur de lui même. Cela peut prendre un peu de temps à calculer.

    Vous verrez ensuite apparaître vos équipements sur la barre latérale comme suit :

  2. Configuration des équipements

    Une fois notre équipement créé nous pouvons toujours le configurer ( mémoires, nom, ajout de modules...). Pour cela, nous allons placer notre routeur dans l'espace de travail en utilisant le drag&drop et effectuer un clique droit, un menu déroulant va apparaître le premier champ "configure" va nous permettre d'accéder à la configuration de ces différents paramètres généraux comme suit :

    - Nous retrouvons dans l'onglet général :

    • Le nom du routeur

    • Le modéle

    • L'IOS ainsi que son chemin

    • Le numéro de port console qui permet d'accéder à celui-ci en console

    - Nous retrouvons dans l'onglet Memories and disks :

    • La ram alloué à notre routeur. Pour rappel elle contient le fichier runningconfig.

    • La NVRAM, pour rappel, le fichier startup-configuration est « stocké » dans la NVRAM du routeur et il est possible de changer ses paramètres. Il faut se rendre dans : Edit ->Preferences->Dynamips->IOS Routers->"Votre IOS importé"->Edit->General pour savoir ou celui-ci est stocké et le modifier.

    - Sur la dernière image ci-dessus on remarque que nous avons ajouté un module dans le slot 1 du routeur qui était initialement vide. Les slots ce sont des espaces où nous pouvons insérer des modules, à noter que par défaut le slot 0 est toujours occupé. Cisco n'autorise que certain type de module pour un numéro de slot donné dans certain cas le menu déroulant nous donnera les possibilités offertes pour chaque slot. Ici le module NM-16ESW permet d'ajouter 16 ports FastEthernet à notre routeur.

    La plateforme est extrêmement modulable. L'image suivante montre un module à moitié inséré dans le slot :

  3. Mise en pratique et création de la première topologie

Pour cette prise en main, nous allons mettre en place un exercice très basique qui consiste à faire un routage statique entre 2 routeurs pour qu'ils puissent communiquer. Le premier routeur "RS1" aura une interface Loopback ayant pour adresse IP 1.1.1.1/24 et un le second "RS2" une même interface ayant pour IP 2.2.2.2/24. L'objectif est donc de réussir à pinger 2.2.2.2 depuis RS1 et inversement pinger 1.1.1.1 depuis RS2 grâce aux routes statiques.

Nous allons ajouter une carte ayant 4 ports série sur chacun de nos routeurs en ajoutant le module NM-4T dans un slot vide. Le port Serial1/0 de RS1 sera branché au port Serial1/0 de RS2 et le port Serial1/1 de RS1 sera branché au port Serial1/1 de RS2.

La configuration sera la suivante :

  • RS1 loopback0 : 1.1.1.1/24

  • RS2 loopback0 : 2.2.2.2/24

  • RS1 S1/0 : 192.168.1.1/24

  • RS1 S1/1 : 192.168.2.1/24

  • RS2 S1/0 : 192.168.1.2/24

  • RS2 S1/1 : 192.168.2.2/24

Pour commencer, on va glisser 2 routeurs dans l'espace de travail.

Nous allons changer le nom par défaut des routeurs par RS1 pour le premier et RS2 pour le second pour cela faire un clic droit sur R1 puis Configure. Faire de même pour R2.

Ensuite, nous allons cliquer sur Add a Link dans la barre latérale et relier les 2 routeurs avec 2 liens séries en cliquant d'abord sur RS1 -> Serial1/0 puis RS2 -> Serial1/0 pour le premier lien et RS1 -> Serial1/1 puis RS2 -> Serial1/1.

J'ai ajouté des notes en cliquant sur le bouton Add a note sur la barre d'outils et nous devons arriver à un résultat semblable à cela :

Nous pouvons maintenant démarrer les routeurs en cliquant sur le bouton play vert se trouvant sur la barre d'outils, un petit résumé très utile sur la barre de droite nous est proposé :

Nous passons à la partie configuration qui va permettre la communication et le ping :

  • Tout d'abord nous allons commencer par faire un clic droit sur le routeur RS1 puis Console ( Pourquoi cela, c’est simple GNS3 simule une connexion console. En réalité, il faut une interface série sur son PC ou un adaptateur usb to SERIAL et le port console du routeur. L’avantage c’est qu’il est possible de se connecter dans n’importe quel état du routeur à condition qu'il soit sous tension) : une fois la fenêtre ouverte on tape les commandes suivantes :

  • Même chose pour le routeur RS2 comme suit :

  • Le but étant de pinger l’interface Loopback de RS2 depuis RS1 en passant par le réseau 192.168.1.0 et l’interface Loopback de RS1 depuis RS2 en passant par le réseau 192.168.2.0. Pour y arriver, nous devons configurer les routes ( une route se compose de trois éléments l'adresse ip à joindre ou le réseau entier, le masque correspond à l'adresse ou au réseau et l'interface par laquelle elle va passé) sur chacun des routeurs de la manière suivante :

Le résultat devrait être le suivant :

Ce tutoriel touche à sa fin. C'était une première prise en main de GNS3 et une petite configuration basique avec un des principes de base de réseau.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels