Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Connaître et choisir les principaux éléments de son ordinateur de bureau !

Par Lucas MARTINI Publié le 25/10/2016 à 20:35:24 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Introduction

Nous allons voir dans cet article les éléments essentilels au bon fonctionnement de nos ordinateurs et comment les choisir afin d'assembler un PC sur mesure. Nous verrons aussi les princiales marques de composants éléctroniques, mais aussi les points clés qu'il faut respecter quand on décide d'assembler son propre PC.

La Carte Mère

La carte mère est le cœur de tout ordinateur. Elle est essentiellement composée de circuits imprimés et de ports de connexion qui assurent la liaison de tous les composants (disques durs, mémoire vive,microprocesseur, carte graphique, etc.) afin qu'ils puissent être reconnus et configurés par le microprocesseur grâce au programme contenu dans le BIOS. Ce dernier va servir à assurer la configuration et le démarrage correct de tous les équipements.

La carte mère regroupe :

- Le support de toutes les interconnections entre circuits intégrés, comme les bus et l’alimentation de tous les composants.

- Les connecteurs pour les cartes optionnelles (PCI, PCI Express, etc.) et les interfaces pour les périphériques internes ou externes (USB, HDMI, etc.).

- Le chipset et tous les éléments intégrés (carte graphique, carte son, etc.).

- Le micro-processeur.

- La mémoire vive / Carte Graphique / etc ...

Les Connecteurs Electriques de la Carte Mère :

Ces connecteurs permettent d'acheminer le courant électrique du bloc d'alimentation vers la carte mère. Chaque carte en compte deux :

- Le connecteur 24 pins de type ATX : c'est l'alimentation principale de la carte. Comme son nom l'indique, cette prise compte 24 broches qui permettent d'acheminer les différentes tensions d'alimentation vers la carte.

- Le connecteur 4 ou 8 pins pour CPU : ce connecteur de forme carrée compte seulement quatre ou huit broches. Il permet d'assurer l'alimentation électrique du processeur.

Les connecteur 24 pins et 4 pins sont encadrés en rouge sur la photo ci-dessous :

Le Support Processeur de la Carte Mère

Le support processeur est le connecteur spécifique du processeur. Il permet d'insérer et de retirer le processeur simplement en soulevant le levier présent sur son côté afin de débloquer le socket aisément et installer ou retirer le processeur. Ce système présent sur toutes les cartes mères récentes permet une grande modularité puisque l'on peut y installer, en théorie, n'importe quel processeur. Voir ci-dessous l'emplacement du processeur :

Le Chipset de la Carte Mère

Pour faire cohabiter et fonctionner tous ces composants, la carte mère utilise un circuit spécifique appelé Chipset. Celui-ci se divise en deux parties distinctes :

- Le northbridge, (pont nord) pour les périphériques « rapides » (mémoire, PCI Express, etc. Cette puce n'existe plus depuis 20113. Elle est désormais intégrée dans le processeur) .

- Le southbridge (pont sud) pour les périphériques « lents » (PCI, disques durs et SSD…) Depuis 2011 il ne sert que de contrôleur de stockage USB/SATA3. Ce circuit a pour rôle principal de contrôler les composants que le processeur ne peut pas contrôler lui-même. De nos jours il a tendance à disparaitre car il est directement intégré aux processeurs.

Le BIOS

Lors du démarrage, la carte mère a besoin de savoir quels périphériques lui sont connectés. Pour effectuer cette tâche, elle dispose d'un firmware appelé BIOS ("système d'entrée sortie de base"). Ce dernier, qui est contenu dans une puce soudée à même la carte mère, se lance automatiquement lorsque l'utilisateur allume son ordinateur. Le BIOS configure chaque périphérique connecté à la carte (mémoire vive, disques durs, cartes d'extension, etc.) selon les instructions contenues dans le Master Boot Record, puis il lance le système d'exploitation contenu dans un périphérique de stockage de masse (qui peut être un disque dur, un SSD ou encore une clé USB. Si un périphérique n'est pas présent ou ne peut être configuré, la carte émet des signaux sonores qui permettent d'informer l'utilisateur de la panne.Ces signaux sont comme une sorte de code morse propre à chaque carte. Leur signification est précisée dans le manuel de la carte.Le BIOS est écrit en langage Assembleur.

Exemple de l'interface du BIOS :

Les Slots Mémoire

Disposés à côté du socket processeur, les connecteurs mémoire (slots en anglais) se trouvent au nombre de deux, quatre, six ou plus rarement huit. De forme longiligne, ils se distinguent des autres connecteurs par la présence de deux ergots de sécurité à leurs deux extrémités. Ils permettent de connecter les barrettes de mémoire vive sur la carte mère. En 2016, les slots mémoire accueillent des barettes de mémoire au format DDR3 ou DDR4.

Voir l'article que j'ai fait sur la mémoire vive en suivant ce lien :https://www.supinfo.com/articles/single/2174-memoire-vive

Les solts GPU

Les slots GPU sont présents aussi sur toutes les cartes mères, c'est sur eux que la carte graphique va venir se clipser afin d'afficher les données à l'utilisateur sur un écran.

Aujourd'hui ce sont des bus PCI Express, plus rapides et plus aptes à supporter les cartes graphiques.

Les Connecteurs de stockage

Les connecteurs de stockage sont des connecteurs spécifiques présents sur toutes les cartes mères, permettant de lui adjoindre des périphériques de stockage de masse (disque dur, lecteur de disque optique, disque SSD). On en trouve trois types :

Le connecteur Floppy :

Il permet de connecter un lecteur de disquettes à la carte mère. C'est une interface assez ancienne que l'on ne trouve plus sur les cartes mères

Le connecteur IDE :

Il permet de connecter les disques durs IDE.Nous ne les trouvons plus sur les ordinateurs récents.

Le connecteur SATA :

Il permet de connecter trois types de périphériques : les disques durs SATA, les SSD et les lecteurs-graveurs de disques optiques DVD et Blu-Ray. Ce sont ceux utilisés de nos jours sur les ordinateurs récents.

Le panneau d'entrées / Sorties de la Carte Mère

Le panneau d'entrées/sorties est une interface qui regroupe tous les connecteurs d'entrées/sorties. Ces connecteurs permettent à l'utilisateur de connecter des périphériques externes à l'ordinateur (comme un écran, un clavier, une souris, un kit d'enceintes ou une imprimante). On retrouve plusieurs types de connecteurs :

- Les ports USB, permettent de connecter un clé USB ou autre périphérique.

- Le connecteur RJ45 (ethernet), qui permet de connecter l'ordinateur à un réseau informatique câblé.

- Le connecteur VGA (Video Graphics Array) : c'est un connecteur vidéo analogique qui permet de relier un écran à l'ordinateur

- Le connecteur DVI (Digital Visual Interface) : c'est un connecteur vidéo numérique qui permet de relier un écran à l'ordinateur.

- Le connecteur HDMI c'est un connecteur numérique, qui gère l'audio et la vidéo en haute définition. Il permet de connecter un écran Haute Définition à l'ordinateur

- Le connecteur DisplayPort : c'est un connecteur vidéo numérique qui gère l'audio et la vidéo en haute définition (comme l'HDMI).

La liste n'est bien sûr pas exhaustive !

Voici un exemple des connecteurs qui se trouvent à l'arrière d'une Carte Mère:

Les différents Fabricants

De nos jours il y a de nombreux fabricants de Carte Mère ; voici une liste des plus connus et les plus haut de gamme :

- Asus

- Gigabyte

- MSI

- ASRock

- EVGA

- Intel (cartes NUC et Galileo)

Les Carte Mère Multiprocesseur

Une carte multiprocesseur (comme son nom l'indique) peut accueillir plusieurs processeurs physiquement distincts (généralement 2 voire quatre, rarement plus). Ces cartes relativement onéreuses sont principalement utilisées dans les architectures serveurs ou les super ordinateurs. En effet, la présence de deux processeurs permet de doubler la puissance de calcul de la machine.

Voici une Carte Mère avec 2 processeurs :

Et en voici une avec 4 processeurs :

Les Différents formats de Cartes Mères

Au fil des années plusieurs formats standardisés de cartes mères ont vu le jour grâce à l'évoluition de l'informatique.

En voici les plus connues :

- ATX (1995) : 305 mm × 244 mm (Intel)

- microATX (1996) : 244 mm × 244 mm

- FlexATX (1999) : 228,6 mm × 190,5 mm

- Mini-ATX (2005) : 150 mm × 150 mm

- ITX (2001) : 215 mm × 191 mm (VIA)

- Mini-ITX (2001) : 170 mm × 170 mm max.

- Nano-ITX (2003) : 120 mm × 120 mm

- Pico-ITX (2007) : 100 mm × 72 mm max

- BTX (2004) : 325 mm × 267 mm max. (Intel)

- MicroBTX (2004) : 264 mm × 267 mm max.

- PicoBTX (2004) : 203 mm × 267 mm max.

- DTX (2007) : 203 mm × 244 mm max. (AMD)

- Mini-DTX (2007) : 170 mm × 203 mm max.

Le Processeur (CPU)

On peut dire que le Processeur est le cerveau de l'ordinateur. C'est lui qui va effectuer toutes les opérations et les calculs de l'ordinateur en un temps record. Et surtout il peut faire plusieurs choses à la fois et ca c'est fort !

Les Marques de Processeurs

Aujourd'hui, les deux principaux constructeurs de processeurs sont INTEL et AMD. Ces deux entreprises utilisent chacune un type de processeur différent de part ses caractéristiques physiques. Chez AMD, les processeurs sont couverts de petites broches de connexion sur leur face inférieure et le socket correspondant est percé de trous dans lesquels vient s'enficher le processeur.

Voici un processeur AMD :

INTEL utilise la technique inverse, c'est-à-dire que les broches de connexion se trouvent sur le socket alors que la surface inférieure du processeur est couverte de petites surfaces de contact.

Voici un processeur NVIDIA :

Les générations des Processeurs

Chaque nouvelle génération de processeur (que ce soit chez INTEL et AMD) utilise un socket légèrement différent (de par le placement des broches de connexion). De ce fait, chaque nouvelle génération n'est pas rétrocompatible avec la précédente ce qui oblige l'utilisateur à changer de carte mère lorsqu'il veut installer un processeur qui n'est pas compatible avec la carte qu'il possède déjà.

En 2016, AMD utilise le socket AM3+ pour ses processeurs.

INTEL utilise le socket LGA 1151 pour les principaux processeurs Grand-Public ( Pentium / Core I3 / Core I5 / Core I7).

Les Points Clés d'un Processeur

Le Nombre de cores :

La fréquence n’est plus l’élément qui reflète toute la puissance d’un processeur. Depuis maintenant de nombreuses années, les processeurs de type Dual Core sont très courants. Ils peuvent réaliser deux tâches conséquentes en même temps ou une tâche lourde tout en préservant la « réactivité » du système. En outre, les systèmes d’exploitation récents sont loin de ne faire qu’une seule chose à la fois même pour leur propre maintenance : analyse antivirale, affichage de nombreux gadgets présents sur le bureau ou encore vérification et installation de mises à jour, etc. Les processeurs Dual Core sont donc parfaitement adaptés aux usages actuels de base.

Les processeurs Quad Core offrent une puissance encore plus importante qui est exploitée par de plus en plus de logiciels « lourds » ainsi que par un nombre grandissant de jeux vidéo. Les programmes d’édition vidéo,de retouche photos professionnels, de (dé)compression de fichiers, de chiffrement et de rendu 3D exploitent souvent pleinement ce type de processeurs.

INTEL ne veut pas s'arrêter là et propose aussi des processeurs Hexa Core, ce qui permet de booster encore plus les capacités de l'ordinateurs et permet de tirer le meilleur parti des derniers jeux video et autres applications gourmandes.

AMD fais alors de même en proposant des processeurs possédant 8 Cores (comme le FX-8150, un Octo Core à 3,6 GHz). Toutefois, ces cores ne sont pas directement comparables à ceux des derniers processeurs INTEL. Les deux concurrents n'utilisent pas le même savoir-faire ni les mêmes architectures et sont devenus trop différents pour être opposables.

La Mémoire Cache:

Au file des versions les processeurs se sont dotés de mémoires caches toujours plus grandes, toujours plus rapides et toujours placées le plus proche possible des unités de traitement du processeur. Les caches se sont également multipliés et les processeurs récents comptent à présent trois niveaux de caches :

- Le cache L1 est petit mais exceptionnellement rapide. Il ne contient que les données et instructions absolument nécessaires aux programmes en cours d’exécution.

- Le L2 est plus gros et un peu moins véloce et stocke des données et/ou instructions qui ont récemment servi ou risquent de servir.

- Le L3 est de capacité importante mais relativement « lent ».

Pour une famille de processeurs, la taille des caches L1 et L2 ne varie généralement pas. Elle est intimement liée à la conception de chaque core et non modulaire. La taille du cache L3 est souvent proportionnelle au nombre de cores. Plus ils sont nombreux, plus ce cache est gros et ca il faut en tenir compte !

La Fréquence :

A l'époque la fréquence était un élément clé, beaucoup de personnes se fiaient a ça pour évaluer la puissance des processeurs. La fréquence a perdu en partie son importance. Un processeur Dual Core à 2 GHz offre généralement une plus grande puissance qu’un processeur à un seul core à 3 GHz… C'est pour cela que de nos jours il ne faut pas se fier qu'a cela.

Mais toutefois, pour des tâches dites mono threads (qui ne peuvent être mises en parallèle), un processeur à simple core à 3 GHz pourrait se révéler plus rapide qu’un Dual Core à 2 GHz. Les constructeurs ont donc « réinventé » le Turbo. Le Turbo des processeurs modernes leur permet de dépasser, largement dans certains cas, leur fréquence annoncée quand un seul core est utilisé. Ainsi, un Core i7 3960X annoncé à 3,3 GHz (quand tous les cœurs fonctionnent au maximum) peut grimper à 3,9 GHz si un seul core est sollicité. Afin d’économiser de l’énergie, les processeurs ont également une fréquence basse de l’ordre de 1 GHz… Mais attention plus votre Processeur sera booster et la fréquence sera élevée plus il risquera de se fatiguer plus vite. Alors prenez garde et choisissez un bon compromis !

Quelques Processeurs

Chez INTEL :

Intel Core i7 « LGA2011 » : Avec 4 ou 6 cores, ces processeurs sont les plus performants du marché tous domaines confondus. Ce sont les seuls à offrir le support du PCI-Express 3.0. Les prix sont cependant alignés sur leurs performances de très haut niveau.

Intel Core i7 « LGA1155 » : Grâce à 4 cores , ils offrent d’excellentes performances tout en étant beaucoup plus abordables. Ils sont parfaits dans tous les domaines.

Intel Core i5 « LGA1155 » : Les Core i5 n’ont que 4 cores. Les performances sont toujours très intéressantes.

Un des meilleurs rapports prix/performances pour les jeux.

Chez AMD :

AMD FX « AM3+ » : Les « FX » exploitent la plus récente architecture AMD et sont les derniers-nés de la gamme. Ils sont déclinés en version à 8, 6 et 4 cœurs afin de « rivaliser » avec respectivement les Core i7, Core i5 et Core i3. Ils n’ont cependant pas de puce graphique et sont généralement moins performants que les modèles INTEL surtout dans les jeux.

AMD APU « FM1 » : Ils se placent donc en dessous des « FX ». Ils existent en variantes à 2 (A4), 3 (A6) ou 4 cores (A8) en concurrence avec les Pentium Dual Core, les Core i3 et dans une certaine mesure les Core i5. Les APU sont parfaitement adaptées aux machines multimédia où la Radeon seconde bien le processeur.

AMD Phenom II, Athlon II et Sempron « AM3+ » : Ces processeurs appartiennent à l’ancienne gamme d’AMD et reposent sur une architecture plus ancienne.

Les Phenom II qui assuraient le haut de gamme existent en différentes variantes avec jusqu’à 6 cores. Les Athlon II (jusqu’à 4 cores) couvraient du milieu de gamme à l’entrée de gamme tandis que les Sempron assuraient le bas de gamme. Exception faite des Phenom II les plus performants qui restent dans le coup, ces processeurs ne présentent de l’intérêt que pour une mise à jour.

L'alimentation

L’alimentation est chargée de convertir la tension électrique du secteur en différentes tensions continues, compatibles avec les circuits électroniques de l’ordinateur.

Les dernières générations de matériels aptes à faire tourner les jeux les plus exigeants sont gourmands en énergie. Les évolutions possibles de configuration laissent penser qu'il vaut mieux prendre une alimentation très puissante, même si ce n'est pas immédiatement nécessaire (qui peut le plus peut le moins).Il faut choisir une alimentation de puissance raisonnable, pour optimiser le rendement aussi bien en charge qu'au repos (usage bureautique ou web).

Bien qu'ayant un rôle primordial, cela n'empêche pas les acheteurs d'encore trop souvent négliger sa qualité à l’achat d’un PC, une alimentation de mauvaise qualité pouvant pourtant engendrer de sérieux problèmes difficiles à diagnostiquer, notamment des blocages ou des réinitialisations intempestives de la machine. Cela est souvent dû à une mauvaise qualité de l'alimentation alors ne négligez pas ce composant. Essayez de calculer a peu prés la puissance que les composants de vore ordinateur (carte mère, GPU..) vont consomer afin de pouvoir acheter une alimentation adéquate. Sachant qu'en règle générale le choix de puissance de l'alimentation d'un ordinateur avec des composants Moyen/Haut de gamme est situé autour des 650/750 W minimum.

La Carte Graphique(GPU)

Une carte graphique ou carte vidéo est une carte d’extension d’ordinateur dont le rôle est de produire une image affichable sur un écran. La carte graphique envoie à l’écran des images stockées dans sa propre mémoire, à une fréquence et dans un format qui dépendent d’une part de l’écran branché et du port sur lequel il est branché (VGA, DVI, HDMI...).

Les cartes Graphique sont généralement équipées de différents ports:

- Port VGA

- Port DVI

- Port HDMI

- L’interface Vidéo composite : pour la sortie sur un simple téléviseur ou un magnétoscope.

- L’interface S-Vidéo

Les interfaces analogiques ont désormais quasiment disparu laissant place aux interfaces Numériques, bien que l'on trouve encore les signaux analogiques présents sur certaines broches des interfaces DVI, ce qui permet la transformation d'un connecteur DVI en connecteur VGA par un simple adaptateur passif : cette adaptation n'est plus possible avec les interfaces purement digitales comme les interfaces HDMI sans composants actifs.

L’interface DVI (Digital Video Interface), présente sur certaines cartes graphiques, permet d’envoyer, aux écrans le supportant, des données numériques. Ceci permet d’éviter des conversions numériques-analogiques, puis analogiques-numériques, inutiles. Une interface HDMI permet de relier la carte à un écran haute définition en transmettant également la partie audio (polyvalent, ce format est le remplaçant de la péritel). Le signal est un signal purement numérique.

Connexion a la Carte Mère

La connexion à la carte mère se fait à l’aide d’un port greffé sur un bus. Au cours des années, plusieurs technologies se sont succédées pour satisfaire les besoins de vitesse de transfert sans cesse croissants des cartes graphiques.

De nos jours les interfaces les plus utilisées sont :

- PCI

- PCI Express, plus puissant que le PCI et qui permet d'atteindre le débit de données bi-directionnelles pour le PCI-Express 2.0 (500 Mo/s) . Grâce à cette évolution le PCi ne tardera pas a disparaitre.

- Le bus USB, de nouvelles cartes graphiques externes sont commercialisées, qui profitent du haut débit qu’offre le bus USB dans sa version 2, permettant d'afficher un nombre d'images par seconde suffisant pour permettre l'affichage de vidéos en mode plein écran.

Exemple de Port PCI Express:

Les Différents Fabricants

Les deux fabricant les plus connus à ce jour sont AMD et NVIDIA. Depuis des années ces deux adversaires se lancent une guerre acharnée afin de sortir sur le marché des cartes garphiques toujours plus performantes, rapides et puissantes. Chacun dispose de technologies différentes afin d'attirer les consommateurs :

Voici les options disponibles chez NVIDIA:

3D Vision : possibilité d’afficher les jeux en 3D active. Sur la dernière génération de carte graphique, la Geforce supporte quatre écrans simultanés, dont trois en 3D.

Adaptative V-Sync : la synchronisation verticale (V-Sync) élimine les défauts de superposition d’images (appelés « tearing ») qui se manifestent quand le nombre d’images envoyées par la carte graphique dépasse la capacité d’affichage de l’écran (soit 60 images en 60 Hz). Mais cette technologie fait fortement baisser les performances quand la carte graphique ne peut maintenir 60 images/seconde. L’Adaptative V-Sync l’active donc intelligemment, seulement quand cela est nécessaire.

GPU Boost : augmente automatiquement les fréquences d’horloge pour donner un regain de puissance à la carte graphique lorsque la charge énergétique et la température le permettent. Un argument de vente à peine vérifiable et pas forcément utile sur des cartes dont la puissance n’était de toute façon pas en défaut. PhysX : moteur physique améliorant le rendu visuel de jeux compatibles grâce à l’affichage de nombreux effets saisissants de collision ou de particules.

CUDA : cette technologie réservée aux cartes graphiques NVIDIA utilise le processeur de la carte vidéo pour exécuter des opérations initialement prévues pour le processeur de la carte mère. Ainsi, le PC gagne en rapidité.

ShadowPlay : enregistre et partage vos sessions de jeux sur le web.

Gsync : synchronise le rafraichissement de votre moniteur avec le débit de la carte graphique afin d’éviter les saccades et les déchirures de l’image.

Voici les options disponibles chez AMD:

HD3D : affiche les jeux en 3D stéréoscopique. Pas toujours aussi efficace et moins répandue que la technologie 3D Vision de NVIDIA, elle est en revanche moins contraignante et applicable à un plus grand nombre de jeux

Eyefinity : gère jusqu’à six écrans en haute définition.

AMD LiquidVR : améliore le confort et la compatibilité des casques VR notamment en diminuant le temps de latence entre le mouvement de tête et l’affichage de l’image.

Freesync : synchronise le rafraichissement de votre moniteur avec le débit de la carte graphique afin d’éviter les saccades et les déchirures de l’image.

AMD VSR : consiste à augmenter la résolution d’un jeu au-delà de celle de l’écran afin de gagner en finesse et en détail.

Le choix de la carte Graphique n'est vraiment pas evident. Vous pouvez choisir d'installer sur votre odinateur une carte graphique puissante ou deux un peu moins puissantes mais reliées entre elles pour un "pont" (SLI). Ce dernier permet de doubler les performances de sa carte graphique. De préférence choisissez deux cartes Graphiques identiques et du même constructeur afin d'éviter tous problèmes de compatibilité.

Une carte Graphique se choisit en fonction de sa fréquence DDR, de sa puissance de calcul : plus les indices sont grands plus elle sera puissante et efficace et plus sa vitesse de calcul et sa qualité d'affichage sera élevée.

Gardez en tête que les progrès en matière de textures et d'affichage sont en constante amélioration et une carte graphique quelque soit son niveau de gamme sera vite remplacée par une nouvelle qui sera beaucoup plus performante... Vous pouvez en être sûrs !

Voici un comparatif des différentes cartes graphiques des deux concurrents:

La memoir vive (RAM)

Ce qui différencie la mémoire vive des autres mémoires de stockage (disque dur) est qu'elle stocke certaines informations (processus, programmes) tant qu'elle est alimentée. Lorsqu'elle ne l'est plus, cette dernière s'éfface et se remet automatiquement à 0. De plus le temps d'accès à une mémoire vive est environ 200 fois plus rapide que sur les autres périphériques de stockages. Cette mémoire RAM est située très près du processeur, ce qui lui sert de mémoire rapide permettant de stocker des programmes actifs, des données et même des résultats intermédiaires dont le processeur peut avoir besoin plus tard.

A chaque fois que vous ouvrez un programme tel que Mozilla, il est stocké sur la mémoire vive et même lorsque vous fermez le programme, ce dernier reste en mémoire un bon moment jusqu'à ce que d'autres programmes viennent prendre sa place. Il est alors deja pré-chargé en mémoire et si peu de temps après sa fermeture vous ré-ouvrez le programme, le temps d'attente sera réduit car le programmes était déjà pré-chargé en mémoire.

Sachez simplement que désormais nous sommes en Versions DDR3 et DDR4.

Et que la quantité minimale de RAM à installer sur un ordinateur milieu/ haut de gamme est entre 4 et 8 Go. Ne négligez pas la qualité des composants, préférez un composant de bonne qualité qui vous durera plus longtemps et qui vous sera plus fidele en termes de fiabilité et compatibilité.

Vous pouvez vous tourner vers des marques comme :

- Corsair (très bonne qualitée)

- Kingstone

- G.Skill

Pour plus d'informations à ce sujet je vous conseille de lire mon article entièrement consacré à la mémoire vive : https://www.supinfo.com/articles/single/2174-memoire-vive

Le disques Dur

Il existe plusieurs sortes de disque dur et ils n'ont pas tous les mêmes carractéristiques. Il y a les disques dur IDE, SATA et SSD.

Les disques Dur sont des supports de stockages qui servent a stocker vos informations et données (système d’exploitation, vos musiques, films, photos, etc) sur le long terme.

IDE et SATA sont des systèmes de connexion entre le disque et la carte mère. Le SSD est un « nouveau » type de disque dur utilisant la connexion en SATA. Mais plus simplements les SATA sont les « anciens » disques durs et SSD sont les « nouveaux ».

Le disque dur en IDE permet un transfert d’environ 10Mo/s, le SATA 35Mo/s environ (suivant les normes). Cette multiplication par trois était une révolution quand les SATA sont sortis. Les SSD permettent une vitesse de transfert bien plus supérieure, environ 150Mo/s. Les tests effectués sur les disques durs SSD permettent un démarrage de Windows 7 en 8 secondes contre 18 pour un SATA normal . Les disques durs SATA et SSD ont une meilleure durée de vie que les disques en IDE. Ceux en SSD sont réputés pour être plus fiables que les autres.

Point négatif pour les SSD : le prix. Un disque dur SATA coûte 70€ environ pour 1024Go, tandis qu’un SSD coûte plus dans les 200€ pour 180Go.

Les disques durs en IDE ne sont plus trop utilisés actuellement. Il est conseillé de nos jours d’avoir un SSD pour le système d’exploitation et les programmes gourmands (jeux vidéos par exemple), et un SATA pour les données comme les films et musiques. Avec cette configuration vous aurez un PC rapide coté système d’exploitation sur votre SSD et de l’espace de stockage sur votre SATA aliant rapidité, capacité de stockage et prix atractif .

Exemple de Disque Dur IDE :

Exemple de Disque Dur SATA :

Ventilateur de Processeur

Plus votre ordinateur va contenir de pièces haut de game, plus il va chauffer ce qui est dû aux différentes pieces qui se trouvent dessus et qui sont en constante activité. Il faut surtout que votre processeur soit bien ventillé, car commme on l’a dit plus haut c’est le cerveau de votre ordinateur et ce cerveau exécute constament des calculs et il a besoin d’air frais. Pour cela il faut installer un bon ventilateur de processeur à la hauteur de votre processeur, c’est un élément à ne pas négliger.

Par exemple Cooler Master fait d'excellents ventilateurs de Processeurs, la encore il ne faut pas négliger la qualité des composants.

Le Boitier

Plus votre ordinateur va être performant, plus les pièces à l’interrieur ( telles que carte mere, carte graphique, alimentation) vont etre grandes et plus c’est grand plus il faut de place . Pour cela il va vous falloir un boitier a la hauteur de votre matériel encore une fois. Plus votre boitier sera grand, plus il y aura de l’espace entre les composants et moins ils vont chauffer. Maintenir un bon flux d’air au sein de son ordinateur est important. Pour cela nous n’allons ps négliger la taille du boitier. De préférence choisissez un boitier avec des ventilateurs assez gros et déja installés car le boitier aura été créé de manière à garder ce flux d’air, tout cela sera géré par la disposition des ventilateurs et vous évitera de les installer vous mêmes respectant ainsi la marche à suivre.

La taille d'un boîtier se détermine par les composants que l'on souhaite y intégrer et par l'usage que l'on destine à l'ordinateur :

- Compact : en choisissant un boîtier desktop ou un boîtier mini tour, vous optez pour un boîtier occupant peu de place mais disposant de peu de possibilité d'évolution. Il se destine principalement à un usage courant de l'informatique ou à prendre place directement dans votre salon à côté du téléviseur en guise de PC home cinéma. Certains sont tout de même adaptés à une configuration musclée.

- Classique : un boîtier moyen tour ou un boîtier grand tour permet d'assembler une configuration haut de gamme avec facilité

- Serveur : spécifique au monde de l'entreprise, on ne parle plus de boîtiers mais de rack. Ils sont classés en fonction de la hauteur qu'ils occupent : rack 1U, rack 2U, rack 3U ...

Plus le boîtier est grand, plus vous aurez de place pour réaliser une configuration performante et évolutive. La mise en place des composants sera également facilitée

Le boitier standard est l'ATX particulièrement bien pensé dès le départ, aucun autre format n’est venu le remplacer.

L’ATX définit une taille de 305 × 244 mm pour la carte mère tandis que le Micro-ATX revoit ses dimensions à 244 × 244 mm. Ce sont surtout les 305 mm de longueur, ou plus exactement de hauteur dans le cas d’un boîtier tour, qui prennent toute leur importance. En effet, une carte mère Micro ATX entre dans un boîtier ATX mais pas l’inverse… Dans le cas d’une configuration « gamer », il faudra d’emblée s’assurer d’un dégagement de 300 mm afin de pouvoir installer les cartes graphiques les plus puissantes qui sont également les plus longues. De manière générale, les boîtiers ATX et Micro ATX permettent de concevoir des PC sans réelle limitation au niveau des composants. D'autre format existe avec des dimensions inférieures a l'ATX mais si vous avez la place et le budget pur un boitier ATX préférez le aux autres. Il vous permettra de mettre en place plus facilement vos composants et il vous permettra d'avoir un meilleur flux d'air au sein de votre ordinateur et ca ce n'est pas négligeable.

Les plus grandes tours permettent de monter aisément plusieurs grappes RAID, les plus grandes cartes mères pour plus d’un processeur, un SLI ou CrossFire avec plus de deux cartes et d’intégrer complètement un water cooling. A fonctionnalités équivalentes, les mini tours, tout comme les maxi tours, sont souvent plus coûteuses que les tours « classiques ».

Le refroidissement est devenu très important pour les systèmes puissants. Cependant, mettre des ventilateurs et des ouïes d’aération partout n’est pas non plus la solution ultime. Un boîtier ne doit pas devenir un nid à poussière. Idéalement, il doit contribuer à un refroidissement optimal et aussi à une réduction du bruit. Un boîtier avec un ventilateur de 120 ou 140 mm à l’avant et un deuxième à l’arrière secondés par éventuellement une prise d’air latérale ou inférieure suffisent à un flux d’air optimal, même pour une configuration musclée. Contrairement à certains gadgets, des filtres à poussière placés devant les ventilateurs sont un réel avantage.

Le boîtier idéal pour tous n’existe pas, chacun ayant ses priorités et ses besoins. Compte tenu de son rôle dans le refroidissement et/ou la réduction du bruit mais aussi de certains avantages pratiques dans la vie de tous les jours, le boîtier mérite une attention au même titre que tous les autres composants.

Conclusion

Vous avez désormais en mains tous les éléments vous permettant de choisir au mieux tous les composants qui seront adaptés à vos besoins, à vos ambitions et à vos finances.

Essayez de choisir des éléments de bonne qualité afin d'optenir des performances fiables dans le temps et rapides dans la pratique !

Ce guide n'est certe pas complet mais il vous permettra de mettre un pied dans le monde du Hardware.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels