Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

L'obsolescence Programmée

Par Lucas MARTINI Publié le 28/10/2016 à 18:17:25 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

L'obsolescence Programmé : Qu'est ce que c'est ?

C'est l'ensemble des techniques destinées à réduire la durée de vie ou d'utilisation d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement, et donc contribuer au développement du marché.

Vous avez certainement remarqué que les appareils electroniques de l'époque avaient une durée de vie nettement supérieure à celle d'aujourd'hui. Prenons l'exemple de nos ordinateurs : Il y a quelques années nos ordinateurs avaisent une durée de vie d'au moins dix ans.... Mais ça c'était avant ; de nous jours tous nos appareils electroniques et composants éléctroniques (carte mère, processeur, carte graphique, alimentation ) sont créés et programmés pour tomber en panne. POURQUOI ? Tout simplement pour relancer le marché et pousser les acheteurs à se débarasser plus rapidement de leurs appareils et prendre les tous derniers modèles et relancer l'economie de l'entreprise .

L'exemple des Microprocesseurs

Les microprocesseurs pour les ordinateurs personnels,- dont le marché est très fortement soumis à l'obsolescence - sont dominés par deux constructeurs mondiaux : Intel et AMD. L'obsolescence est ici le résultat du progrès des performances de ceux-ci (progrès marquant car chaques nouvelles générations dépassent amplement les performances des précédentes).

L'obsolescence Programmé peut avoir plusieurs buts :

- Un rythme de progression régulier, ce qui oblige les créateurs à limiter davantage la durée de vie du composant car il faut que le consommateur achète la nouvelle version du microprocesseur et non pas qu'il garde l'ancienne pendant des années (ce qui ne serait absolument pas rentable pour l'entreprise).

- Une stratégie délibérée de rythme de progression planifié des performances pour les produits commercialisés à destination du grand public. Il y aurait un intérêt économique au contrôle de la demande et en fonction de celle ci ajuster le rythme de progression. En maîtrisant dans le temps la diffusion des progrès technologiques, il est possible que les géants qui produisent ces composants définissent eux-mêmes un modèle stable de consommation et s'assurent ainsi d'une correspondance entre leurs efforts d'innovation et les désirs de renouvellements de leur clientèle.

Quelques exemples

L'obsolescence est partout autour de nous et même là où s'y attend le moins. Nous allons maintenant parler des logiciels qui est un exemple très explicite et dénonciateur de l'obsolescence programmé.

Les constructeurs bénéficient de la prudence des éditeurs de logiciels. Ceux-ci mettent parfois en place des mécanismes bloquant l'installation de leurs logiciels sur des ordinateurs de faible puissance. Cette disposition évite d'associer une image de lenteur aux nouveaux logiciels en général plus gourmands en ressources. Des ordinateurs parfaitement fonctionnels sont donc rendus obsolètes par le fait que les nouvelles versions demandent des performances trop élevées (les jeux en sont un très bon exemple). On observe cependant exactement le même phénomène de demande accrue de puissance dans le logiciel libre (sans blocage toutefois, mais avec des performances rendant néanmoins le matériel inutilisable en pratique).Réciproquement, les constructeurs informatiques offrent souvent les dernières versions pré-installées de certains logiciels pour chaque achat de matériel. Ils augmentent ainsi le degré de péremption des versions antérieures.Le design des ordinateurs portables, toujours plus fins et légers, tend à compliquer la possibilité de réparer ou mettre à jour ces ordinateurs une fois dépassés.

Par exemple, depuis la génération Retina, Apple soude la mémoire RAM à la carte mère de l'ordinateur, rendant impossible sa mise à jour. De la même manière, est utilisé un format non standard de disque dur sur les ordinateurs de cette génération et les récents Macbook Air. Tout ça afin de limiter toutes opérations extérieures cherchant à optimiser et améliorer au mieux son ordinateur de manière à ce qu'il puisse durer dans le temps. Et cela c'est de plus en plus difficile.

L'incompatibilité

Vous êtes sur votre vieil ordinateur et tout à coup votre ordinateur vous demande de mettre à jour votre anti-virus ? Que faire ? Vous cliquez sur "mettre a jour" et là un message d'erreur vous saute à la figure en vous disant que vous ne possédez pas la bonne versions, ou le bon systeme d'exploitation ! Vous souhaitez installer la dernière version d’iTunes ? Pas de chance : votre appareil est déjà trop vieux et incapable de supporter les nouvelles versions de ces logiciels. « Windows 7 nécessite 15 fois plus de puissance processeur que Windows 98, 85 fois plus de mémoire vive et 68 fois plus d’espace disque ». Du coup, même si votre ordinateur fonctionne encore, ses performances seront très limitées. Impossible également de brancher le dernier iPod sur la même prise que les précédents modèles. Il faut alors remplacer tous les accessoires.

Oui, les produits sont condamnés à mort mais il y a plusieurs façons de voir l’obsolescence programmée. On a l’impression que l’obsolescence est une conspiration, mais ce sont souvent des impératifs économiques qui, pour pouvoir faire des produits moins chers, font qu’on choisit des composants aussi moins chers qui ont forcément des défauts. Il est logique que moins un produit sera cher moins il sera de bonne qualité et moins il durera dans le temps, c'est une certitude. Même si de nos jours nous avons l'impression que ce que nous achetons est cher, il faut se dire que c'est une chose périssable et que tôt ou tard il faudra le changer. Globalement, toutes les machines sont plus fragiles, plus délicates et ont une durée de vie plus limitée ; on arrive ainsi à une obsolescence programmée. Il y a eu des cas où l’imprimante s’arrêtait à un certain nombre de copies par exemple. Il existe des pratiques douteuses mais globalement, c’est un principe économique de vouloir fournir au prix le moins cher. Ainsi, on arrive à une obsolescence programmée. Les nouveaux produits, les nouveaux usages font que l’ancien matériel devient obsolète. On observe beaucoup cela sur les disques durs, cartes mères, processeurs.

Cela n'arrive pas tous les jours mais il n'est pas rare non plus de voir un ordinateur tomber en panne quelques jours après la fin de sa période de garantie : les garanties constructeurs sont en général d'un durée de 2 ans .Le plus souvent, les machines rencontrent un problème six mois à un an après la fin de la garantie constructeur. Faut-il donc en conclure qu'à défaut de le prouver, ces faits incitent à penser que les constructeurs limitent sciemment la durée de vie de leur machines ? C'est assez dur à dire, surtout que beaucoup de fabricants proposent des extensions de garanties pouvant aller jusqu'a 3 ans. Ce serait un non sens économique de proposer ces services si la durée de vie des machines était programmée pour être limitée à un an et demi ou deux ans. Toutefois, il est vrai que la durée de vie des machines a baissé. Il y 10 ans, la durée de vie d'un ordinateur était comprise entre 10 et 15 ans. Aujourd'hui, c'est entre trois et cinq. En 12 ans, les logiciels informatiques sont 70 fois plus gourmands en mémoire vive pour écrire le même texte sous Microsoft Office, ou envoyer le même e-mail alors qu’on envoie le même e-mail qu’il y a 12 ans. Par exemple un texte en gras souligné et le même texte en gras souligné qu’il y a 12 ans, il n’y a rien qui change. Donc il y a une inflation des besoins de ressources matérielles, de la puissance processeur, de la mémoire vive, de la carte graphique ou de l’espace sur le disque dur.

Finalement on ne change pas notre ordinateur car il ne fonctionne plus mais tout simplement car les nouveaux logiciels sont trop gourmands en mémoire, en CPU etc. Et les composants sont vite surpassés par tout ça...Le premier acte que peut faire le consommateur contre l’obsolescence programmée est d’utiliser le plus longtemps possible son ordinateur tant qu'il peut être encore utilisable. Vous pouvez tout simplement réparer vous-même votre ordinateur votre bien informatique en vous renseignant sur Internet, des sites spécialisés vous apprennent comment réparer vous-même votre bien de consommation. Ce sera sûrement plus avantageux que de changer à chaque fois d'ordinateurs mais la complexité des circuits électroniques des appareils les rend difficiles à réparer soi-même. Plus encore, l'appareil peut nécessiter, pour fonctionner, des mises à jour qui ne sont pas téléchargeables. Il faut donc acheter la version suivante !

Des altérnatives à l'obsolescence Programmé ?

Vous pourrez trouver facilement de l'aide sur internet afin de réparer votre ordinateur. Selon la panne, vous arriverez à vous en sortir. En cherchant sur le WEB vous pourrez même trouvez des réunions de réparateurs bénévoles qui luttent contre l'obsolescence programmé et qui seront prêts à vous aider à réparer votre ordinateur.

Sinon vous pouvez opter pour un ordinateur immortel ou presque. Why ! propose en effet des ordinateurs durables, toujours à niveau, réparables à l’aide d’un simple tournevis et s’engage à fournir des pièces de rechange durant 10 ans et au-delà. L’ordinateur est conçu de façon à pouvoir être réparé très facilement, son système d’exploitation installé par défaut est en effet une version LTS (long term support) de la distribution GNU/Linux Ubuntu.

Ces ordinateurs sont fournis avec de nombreux logiciels pré-installés et la logithèque Ubuntu qui dispose d’un catalogue de plusieurs milliers d’applications que l’utilisateur peut installer facilement. Il existe des applications libres, non libres, gratuites ou payantes qui correspondent à pratiquement tout ce qui se trouve dans les univers Mac OS X et Windows.

En allant sur le site " www.whyopencomputing.com " on nous promet des pièces de rechanges disponibles et abordables, un système et des logiciels gratuits et beaucoup d'autres offres attirantes, tout en gardant un prix de base relativement abordable !

Conclusion

L'obsolescence Programmé est partout autour de nous, devant vos yeux, à votre poignet ou bien dans votre poche. Il est difficile de parer à ce mouvement mais n'est il pas normal de vouloir diminuer la durée de vie d'un produit afin de pouvoir l'améliorer ? Toutes les bonnes choses ont-elles réellement une fin ? Sachez simplement que lorsque vous achetez un produit éléctronique il ya de fortes chances pour qu'il soit pré-déstiné à mourir ? Quand ? Seuls les composant eux mêmes le savent !

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels