Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Gérer des alias sous Linux.

Par Guillaume DI FRANCESCO Publié le 16/03/2017 à 10:03:35 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Pour l'administration de serveur sous Linux, une bonne connaissance des possibilités du Shell Linux est primordiale. Si l'auto-complétion ou les commandes d'aide, via les manuels, sont les plus utilisées, une autre fonctionnalité peut être dénotée : l'utilisation des alias.

Les alias permettent de substituer une commande à une autre. Ainsi, dès qu'elle est appellée, une commande précise pourra faire référence à une autre commande, distincte de la première.

Pour cet article, considérons une simple machine tournant sous Debian 8.

Architecture et utilisation des alias.

Pour démarrer cet article, voyons où et comment se définit un alias.

Tout d'abord, nous allons devoir autoriser la création d'alias dans notre fichier bashrc. Celui-ci étant un fichier sensible, nous allons définir le fichier ~/.bash_aliases comme étant référent de nos alias. Il suffit, pour cela, de décommenter/rajouter les lignes suivantes dans le fichier ~/.bashrc.

[email protected]:~# nano ~/.bashrc

#A ajouter à n'importe quelle position
if [ -f ~/.bash_aliases ]; then
    . ~/.bash_aliases
fi

N'oublions pas de faire un source pour bien mettre en place cette configuration.

[email protected]:~# source ~/.bashrc

Désormais, créons notre fichier bash_aliases dans lequel nous allons définir nos différents alias.

[email protected]:~# touch ~/.bash_aliases

Dans ce fichier, nous allons pouvoir renseigner les différents alias que nous allons créer. Par exemple, nous allons créer un alias "coucou" qui, quand il sera appelé, fera un echo pour écrire "Bonjour".

[email protected]:~# nano ~/.bash_aliases

alias coucou="echo Bonjour"

Ainsi, si l'on tape la commande coucou dans notre terminal, nous obtenons le résultat suivant :

[email protected]:~# coucou
Bonjour

Cependant, bien évidemment, cette fonctionnalité ne sert pas qu'à utiliser des echo pour dire "Bonjour".

Elle peut servir, par exemple, pour activer automatiquement le mode interactif de la commande rm. En effet, sur des serveurs dits "sensibles", il peut être utile d'activer ce mode pour éviter la suppression inopinée d'un fichier important.

Créons donc un alias pour activer automatiquement le mode interactif de la commande rm.

[email protected]:~# nano ~/.bash_aliases

alias rm="rm -i"

N'oublions pas la commande source pour bien appliquer nos changements.

[email protected]:~# source ~/.bash_aliases

Faisons un comparatif avant / après l'utilisation de notre alias. Nous allons d'abord créer un fichier texte "coucou.txt" puis nous allons le supprimer pour vérifier le bon fonctionnement de notre alias.

Avant la création de notre alias, nous avions ce résultat :

[email protected]:~# touch coucou.txt
[email protected]:~# rm coucou.txt
[email protected]:~#

Après la création de notre alias, nous avons celui-ci :

[email protected]:~# touch coucou.txt
[email protected]:~# rm coucou.txt
rm : supprimer fichier vide « coucou.txt » ? 
[email protected]:~#

Désormais, nous avons le choix de supprimer ou de laisser notre fichier dans son dossier ; notre alias est donc fonctionnel.

Ceci n'est qu'une introduction aux alias. Cette puissante fonctionnalité peut être utilisée de nombreuses façons dont nous ne discuterons pas ici.

Par ailleurs, cette fonctionnalité proposée par les systèmes Linux doit être utilisée avec précaution ; il serait aisé de créer un alias via le compte root pour effectuer un "rm -rf /*" lorsque l'on appelle la fonction date...

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels