Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Installation de Veeam

Par Alexandre DELVAUX Publié le 04/07/2017 à 22:54:27 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Installation de Veeam

Commencez par vous inscrire sur le site officiel de Veeam pour pouvoir accéder à tous les téléchargements possibles et acheter la version de Veeam qui correspond à vos besoins. Une fois votre choix fait, vous recevrez une licence sur votre boite mail. Téléchargeons tout d’abord l’image disque de Veeam sur leur site officiel puis lançons cet ISO. Commençons l’installation en cliquant sur « backup & replication ».

Cliquons sur Suivant

Accepter les termes et licences d’utilisation du logiciel puis « suivant »

Récupérons dans notre boite mail la licence envoyée précédemment par Veeam et installons celle-ci en allant la chercher directement.

Cliquons sur « suivant », sous n’avons pas nécessairement besoin du powershell grâce à l’interface graphique.

Installons tous les prérequis demandés pour l’utilisation de Veeam.

Cette opération peut prendre quelques minutes, veuillez attendre la fins des installations. Une fois tous les prérequis installés, cliquons sur « suivant ».

Veeam va automatiquement vous demander de choisir un compte administrateur présent sur votre active directory. Vérifiez que ce compte ait bien les accès nécessaires aux bases de données SQL et tous les droits sur le NTFS des dossiers concernés. Et entrons le mot de passe associé au compte.

Installons une nouvelle instance de SQL server sur le local.

Cliquons sur « suivant »

Sélectionner votre répertoire d’installation puis à nouveau « suivant ».

Enfin, terminons l’installation du logiciel.

Quittons le programme d’installation et passons à la configuration de nos sauvegardes.

Configuration d'un backup repository

Lançons le logiciel nouvellement installé, une icône doit se trouver sur votre bureau. Ci-après l’interface de Veeam

Tout d’abord, il est nécessaire d’ajouter un répertoire de destination de notre backup. Pour ce faire : Cliquons sur Backup Infrastructure puis « Add Repository »

Saisissons un nom pour ce répertoire et éventuellement une description pour ne pas vous perdre lors de la création éventuelle d’autre répertoire de destination.

Sélectionnons ensuite notre type de répertoire de destination.

Sélectionnons maintenant plus en détail notre chemin de destination puis le compte ayant les accès en écriture sur ce dossier.

Cliquons sur « Suivant ».

Si vous souhaiter faire de l’Instant Recovery (Démarrage de la VM directement depuis la sauvegarde) cocher Enable vPower NFS. Passons ensuite à l’étape suivante.

Encore « suivant »

Puis finissons la création de notre répertoire de destination.

Vous devriez voir votre stockage dans la console de gestion.

Ajout d'un vCenter

Cliquons sur VMware vSphere puis Add Server

Cliquons sur « suivant »

Ajoutons les idenfiants pour se connecter à notre vCenter.

Configurons notre nom d’utilisateur ainsi que notre mot de passe.

Finissons l’ajout de notre Vcenter

Nous devrions voir apparaitre nos hôtes esxi apparaitre dans la console de gestion.

Création d'un job de sauvegarde

Cliquer sur Home puis Backup Job

Cliquer sur Add

Sélectionner la VM puis cliquer sur Add

Cliquer sur Next

Si vous avez qu’un seul serveur Veeam laisser Automatic selection sinon cliquer sur Choose et sélectionner le proxy. Choisir le backup repository. Cliquer sur Advanced pour personnaliser vos auvegardes

La méthode de sauvegarde incrémentale inverse produit une chaîne de sauvegarde qui se compose du dernier fichier de sauvegarde complet (VBK) et d'un ensemble de fichiers de sauvegarde incrémentaux inversés (VRB) précédant. Veeam Backup & Replication crée une chaîne de sauvegarde incrémentale inverse de la manière suivante: Au cours de la première session de travail de sauvegarde, Veeam Backup & Replication crée un fichier de sauvegarde complet sur le référentiel de sauvegarde. Au cours des sessions de travail de sauvegarde subséquentes, Veeam Backup & Replication copie uniquement les blocs de données VM qui ont changé depuis la dernière session de travail de sauvegarde. Veeam Backup & Replication "injecte" des blocs de données copiés dans le fichier de sauvegarde complet pour le reconstruire à l'état le plus récent de la machine virtuelle. De plus, Veeam Backup & Replication crée un fichier de sauvegarde incrémental inverse contenant des blocs de données qui sont remplacés lorsque le fichier de sauvegarde complet est reconstruit et ajoute ce fichier de sauvegarde incrémentale inverse avant le fichier de sauvegarde complet dans la chaîne de sauvegarde. Après avoir ajouté un nouveau point de restauration à la chaîne de sauvegarde, Veeam Backup & Replication vérifie la stratégie de conservation définie pour le travail. Si Veeam Backup & Replication détecte un point de restauration obsolète, il supprime ce point de la chaîne de sauvegarde. Pour plus d'informations, voir Retention pour sauvegarde incrémentale inversée. Par conséquent, le point de restauration le plus récent de la chaîne de sauvegarde est toujours une sauvegarde complète, et il est mis à jour après chaque session de travail de sauvegarde réussie. La méthode de sauvegarde incrémentale inverse vous permet de restaurer immédiatement une machine virtuelle à l'état le plus récent sans traitement supplémentaire car le point de restauration le plus récent est un fichier de sauvegarde complet. Si vous devez restaurer une machine virtuelle à un moment donné, Veeam Backup & Replication applique les fichiers VRB requis au fichier VBK pour accéder au point de restauration requis.

L’option de déduplication permet de faire une grosse économie d’espace disque. Ça permet de supprimer les doublons après une compilation de plusieurs fichiers. Si jamais votre baie de stockage prend en charge la déduplication, ce n’est pas nécessaire d’activer cette option. Vous pouvez effectuer des tests afin de vérifier si la déduplication est plus efficace sur votre baie ou sur Veeam.

Permet de recevoir les notifications par mail de succès, d’échec etc… des sauvegardes

L’option Guest Quiescence est utile si vous avez des VMs à forte activité IO, fonctionne avec les VM Tools. Ça permet de mettre en pause les transactions afin de faire un snapshot pour la sauvegarde de la VM. A utiliser que si l’OS ne supporte pas nativement le Quiescing (ex : VSS) Il est déconseillé d’utiliser cette option pour les VM avec Exchange, SQL Server. Change Block trancking : Etabli une table des blocks modifiés consultable au lieu de parcourir tous le VMFS. Il faut minimum les VM tools v.7

Dans l’onglet Advanced plusieurs option : Integrity check permet de vérifier l’intégrite des sauvegardes. File selective image processing : Exclus le swap de la sauvegarde VM Retention : Permet en cas de suppression de la VM de l’inventaire vSphere que les données de la VMS ne soient pas conservées. Post job activity : Permet d’executer un script après la sauvegarde

Cette option doit rester cochée, elle permet l’usage des snapshot pour faire les sauvegardes

Une fois toutes la personnalisation de la sauvegarde terminée, cliquer sur Ok

Cocher Enable application-aware image processing pour s’appuyer sur les services VSS de windows si vous souhaiter faire du « Guest quiescence » Cocher Enable guest file system indexing pour indexer les fichiers présents sur le client. Permet de parcourir, rechercher et restaurer en un clic des fichiers présent sur la VM. Sélectionner ou Ajouter les identifiants permettant de se connecter à la VM en cliquant sur Add.

Cliquer sur Next pour continuer

Cette fenêtre permet de planifier la sauvegarde. Une fois vos paramètres définis, cliqué sur Create

Cliquer sur Finish pour terminer la création du job

Restauration d'un fichier

Dans ce cas, je vais vous montrer comment restaurer un fichier présent sur un serveur de fichier sous Windows 2012R2. Cliquer sur Home puis Restore

Choisir Guest Files puis cliquer sur Next

Sélectionner la VM puis cliquer sur Next

Sélectionner le point de sauvegarde puis cliquer sur Next

Cliquer sur Next

Cliquer sur Finish

Montage du point de sauvegarde en cours

Sélectionner le fichier que vous souhaitez restaurer puis cliquer sur Restore

Restauration terminée.

Restauration d'un mail exchange

Cliquer sur Home puis Restore

Cocher Application items puis cliquer sur Next

Cocher Microsoft Exchange puis cliquer sur Next

Sélectionner la VM Microsoft Exchange

Sélectionner le point de sauvegarde puis cliquer sur Next

Cliquer sur Next

Cliquer sur Finish

Après avoir cliqué sur Finish, Veeam Explorer for Microsoft Exchange s’ouvre

Cliquer sur Add Store

Cliquer sur Browse pour aller chercher le fichier EDB (Base de données des boites) puis cliquer sur Recover

Sélectionner l’e-mail à récupérer puis cliquer sur Restore To

Saisir le nom de la mailbox puis les identifiants de l’utilisateur qui a le droit de se connecter à la boite puis cliquer sur Next

Cliquer sur next pour restaurer le mail dans son dossier d’origine.

Cliquer sur Restore

Restauration terminée. Cliquer sur Ok. Le mail est de nouveau présent en tant que non-lu.

Restauration d'une Machine Virtuelle

Cliquer sur Home puis Restore

Choisir Entire VM

Cliquer sur Add VM puis From Backup

Sélectionner la VM à restaurer puis cliquer sur Add

Cliquer sur Next

Cliquer sur Next

Cliquer sur Next

Cliquer sur Finish

Restauration en cours

Une fois la restauration terminée, cliquer sur Close.

Source : www.guillaume-p.net

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels