Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

L'edge computing: un cloud intermédiaire

Par Jean-Sébastien AVRILA Publié le 19/08/2017 à 16:07:38 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Introduction

L’edge computing est une architecture de technologie d'information distribuée (IT) dans laquelle les données client sont traitées à la périphérie du réseau, aussi près que possible de la source générant les données. L'évolution vers l’informatique distribuée est guidée par l'informatique mobile, le coût décroissant des composants informatiques et le nombre total d’objets connectés (IoT). Selon l'implémentation, les données sensibles à la latence dans une architecture edge computing peuvent être traitées au point d'origine par un dispositif intelligent ou envoyées à un serveur intermédiaire situé à proximité immédiate du client. Les données moins sensibles sont envoyées vers le cloud pour l'analyse d'historique, big data et le stockage à long terme.

Mais pourquoi ?

Transmettre des quantités massives de données brutes sur un réseau met énormément de charge sur les ressources réseau. Dans certains cas, il est beaucoup plus efficace de traiter des données à la source et d'envoyer uniquement les données qui ont une valeur sur le réseau vers un centre de données distant. Par exemple, au lieu de diffuser continuellement des données sur le niveau d'huile dans le moteur d'une voiture, un capteur automobile peut simplement envoyer des données récapitulatives sur un serveur distant sur une base périodique. Ou un thermostat intelligent ne peut transmettre que des données si la température augmente ou est hors des limites acceptables. Un autre exemple est celui d'une caméra de sécurité Wi-Fi intelligente destinée à une porte d'ascenseur pouvant utiliser des analyses de bord et transmettre uniquement des données lorsqu'un certain pourcentage de pixels change significativement entre deux images consécutives, ce qui indique un mouvement.

Les environnements et d'organisations disposant d'une base d'utilisateurs géographiquement dispersée, utilisant les bureaux à distances peuvent également bénéficier de l’edge computing. Dans un tel scénario, des centres de données micro intermédiaires ou des serveurs haute performance peuvent être installés à des endroits distants pour répliquer localement les services au cloud, améliorer les performances et la capacité d'un dispositif à agir sur des données périssables en fraction de seconde. Selon le fournisseur et la mise en œuvre technique, l'intermédiaire peut être désigné par l'un des nombreux noms, y compris la passerelle Edge, Base, Hub. Une des offres les plus récentes dans ce domaine est celle de Red Hat baptisée Red Hat Hyperconverged Infrastructure. Cette solution regroupe Red Hat Virtualization pour l’exécution de machines virtuelles, Red Hat Openshift pour l’orchestration de conteneurs et Red Hat Gluster Storage pour du Software-Defined Storage.

Un avantage majeur de l’edge computing est qu'il améliore le temps d'action et réduit le temps de réponse en millisecondes, tout en préservant les ressources réseau. On ne s'attend pas à ce que le concept de l’edge computing remplace le cloud computing.

Challenges liés à l’edge computing

Malgré sa capacité à réduire la latence et les goulets d'étranglement des réseaux, l’edge computing peut poser d'importants problèmes de sécurité, de licences et de configuration.

Sécurité

L'architecture distribuée en Edge Computer augmente le nombre de vecteurs d'attaque. Plus les ressources sont distribuées, plus le système d'information devient vulnérable aux infections de logiciels malveillants et aux failles de sécurité.

Licences

Des coûts de licence cachés peuvent faire surface. Bien que la version de base d'un client Edge puisse initialement avoir un faible prix, des fonctionnalités supplémentaires peuvent être autorisées séparément et générer le prix.

Configuration

A moins que la gestion des périphériques soit centralisée et robuste, les administrateurs peuvent créer des failles de sécurité par inadvertance en ne modifiant pas le mot de passe par défaut sur chaque périphérique de bord ou en négligeant de mettre à jour les programmes et packages de manière cohérente, entraînant une dérive de configuration.

Origine du nom

Le nom « edge », (Bord en français) en edge computing est dérivé des diagrammes de réseau; Généralement, le bord d'un diagramme de réseau signifie le point auquel le trafic entre ou sort du réseau. Le bord est également le point où le protocole sous-jacent pour le transport des données peut changer. Par exemple, un capteur intelligent peut utiliser un protocole à faible latence comme MQTT pour transmettre des données à un message broker situé sur le « bord » du réseau et le message broker utiliserait le protocole de transfert hypertexte (HTTP) pour transmettre des données précieuses du capteur vers un serveur sur Internet.

Le consortium OpenFog utilise le terme «Fog» pour décrire l’edge computing. Le mot «Fog» (Brouillard en français) est destiné à transmettre l'idée que les avantages du cloud computing devraient être rapprochés à la source de données. (En météorologie, le brouillard n'est qu'un nuage proche du sol.). Les membres du consortium incluent Cisco, ARM, Microsoft, Dell, Intel et Princeton University.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels