Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Le navigateur web libre Chromium

Par Jeremy BEUZELIN Publié le 14/09/2017 à 03:51:22 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Introduction

La frontière entre l’internet libre et l’internet non libre est très mince. Les sociétés comme Google, Facebook ou d’autres font la collecte de nos données lorsque nous utilisons leurs services. Ils proposent des services que l’on peut utiliser gratuitement, mais tous à un prix, en effet ils génèrent des revenus principalement grâce à la revente de ces données. Ils promettent ainsi à des sociétés tierces de mieux nous cibler sur la publicité qui sera affichée au moment de la navigation. Cette technique leur permet de revendre plus cher un espace publicitaire qui normalement devrait être visible par des clients potentiels pour la société. Un utilisateur de Facebook en 2016 rapporte en moyenne 15.98$ à la plateforme contre 5.32$ en 2012 selon le site Frenchweb.fr. De plus, depuis l’affaire Snowden il a été prouvé que ces données n’étaient pas correctement protégées et qu’elles pouvaient se retrouver aux mains des gouvernements et entre autres les États-Unis. Les internautes ont désormais l’envie de récupérer une indépendance sur internet et veulent préserver leurs habitudes de navigation. Pour afficher une page internet, nous avons besoin d’un navigateur internet. La protection de nos données commence par le choix du navigateur à utiliser. Cet article a pour intérêt de vous présenter Chromium un navigateur qui prône l’internet libre.

Qu'est-ce que Chromium ?

Chromium est un projet de navigateur web libre qui a vu sa première version sortir en 2008. Nous avons donc accès au code source de celui-ci. On peut ainsi le modifier, l’étudier et même le redistribuer sous un autre nom. C’est d’ailleurs ce que fait la société Google avec leur navigateur web Google Chrome. Google chrome est en fait basé sur Chromium. Ils récupèrent la dernière version stable et y ajoutent leur surcouche.

Google Chrome

Google a tout d’abord modifié le logo et y a ajouté sa mention. Puis, elle a ajouté plusieurs fonctionnalités comme le plug-in Flash Player, un lecteur de PDF qui permet d’ouvrir des fichiers de ce format directement dans le navigateur, un système d’impression avec une possible prévisualisation, Google Update qui permet de mettre le navigateur à jour automatiquement, et la prise en charge de codecs propriétaires comme l’AAC et le MP3. Google a également ajouté la possibilité de synchroniser tous ses favoris, mots de passe et historiques en se connectant à son compte Google directement sur le navigateur.

Le plug-in Flash Player permet de lire les contenus développés avec la technologie Flash. Cette technologie est utilisée pour créer des contenus comme des animations, des vidéos, des jeux ou alors des applications. Elle est devenue très populaire en 1996, mais celle-ci commence à être détrôné par le HTML5 qui permet désormais de faire la même chose, sa mort est programmée pour l’année 2020.

Mais alors si Google Chrome et Chromium sont si similaires quel est l’intérêt d’utiliser l’un plutôt que l’autre ? La surcouche ajoutée par Google fait couler beaucoup d’encre, car elle ajoute en plus de toutes ces fonctionnalités un système qui trace tout ce que l’on y fait. Le système collecte en fait les données d’utilisations pour les envoyer directement sur les serveurs de Google, ce qui leur permet ensuite de cibler les pubs affichés lors de la navigation, mais aussi de revendre nos habitudes.

Google a annoncé en juin 2010 que la fonctionnalité de pistage n’était pas présente dans la version disponible sur le site officiel, mais que la version venant depuis des partenaires pouvait en contenir. La société a rendu public le code source de cette fonctionnalité pour que les développeurs puissent l’étudier. Malgré leur preuve de bonne foi, les tests prouvent que Google Chrome continue de collecter des informations.

Pourquoi et comment se procurer Chromium ?

Du coup, toutes ces fonctionnalités en moins par rapport à Google Chrome ne rendent pas la navigation de Chromium moins poussée ?

Vous avez raison, cependant on peut ajouter toutes ses fonctionnalités nous-mêmes en les intégrants manuellement. Mais on peut aussi trouver sur internet des versions de Chromium déjà compilés les contenants, mais sans le système de pistage.

En effet, le site du projet chromium ne donne que les codes sources, nous devons les compiler nous mêmes, c'est à dire assembler le code ensemble pour qu'il puisse être exploité par un ordinateur. Je vous conseille d’ailleurs le site https://chromium.woolyss.com/ qui propose une version déjà compilée sans fonctionnalités supplémentaires ou alors une version les possédants. Ce site dispose également des versions de développements et des versions portables. La mise à jour se fait manuellement, mais de façon très facile. Il suffit de télécharger le nouvel exécutable qui va patcher votre ancienne version.

En utilisant Chromium vous avez l'avantages de bénéficier des nouvelles versions et des dernières nouveautés technologiques avant Google Chrome.

Pourquoi utiliser Chromium plutôt qu'un autre navigateur ?

Il existe plusieurs autres navigateurs web comme Firefox, Safari, Midori ou Opera. Vous allez me dire que Firefox par exemple possède les mêmes caractéristiques que Chromium, il est libre, gratuit et protège notre vie privée. Toutefois, Firefox est devenu au fil des versions très gourmand et a perdu en stabilité, de ce fait ses performances en ont pâti. Mais les différents tests prouvent que Chromium est bien plus rapide et plus stable que les autres navigateurs, malgré qu’il soit plus gourmand en ressource. On peut cependant noter que tout récemment Microsoft Edge est passé devant tout le monde dans la plupart des tests. Malheureusement, ce navigateur n’est pas libre et il recueille et envoie des données à la société Microsoft comme précisée sur leur site officiel. Microsoft donne d’ailleurs la marche à suivre pour désactiver cette collecte de données, mais le code source étant fermé nous ne pouvons réellement nous en assurer, ce qui peut dissuader de l’utiliser. Cliquez Ici

Les forks

Le projet Chromium a donné naissance à une multitude d’autres navigateurs. En effet, au lieu de devoir réinventer la roue on peut se servir du code source de Chromium et ainsi créer notre propre navigateur comme l’ont fait d’autres. Je peux citer par exemple SRWare Iron qui gagne des parts de marchés et insiste sur le fait qu’il ne collecte aucune donnée. Il y a également le navigateur très connu Opera, qui depuis le 12 février 2013 utilise le moteur de rendu Blink de Chromium. D’autres éditeurs ont aussi utilisé Chromium comme base et y ont ajouté leur surcouche, comme Comodo Dragon le navigateur fourni par l’éditeur Comodo dans leur suite d’antivirus.

Conclusion

Nous avons évoqué la collecte de données qui est effectuée à notre insu par les sociétés, ainsi que le risque que ces données tombent entre les mains des gouvernements. Il est important de s'en prevenir et cela commence par le choix de son navigateur. J'ai également expliqué la différence entre Chromium et Google Chrome. Nous avons parlé brièvement des autres navigateurs existants ainsi que des performances de Chromium par rapport à eux. J’ai cité les différents navigateurs nés grâce au projet Chromium. Dans un prochain article, je vais vous guider dans l'installation de Chromium qui peut au premier abord rendre réticent.

Webographie

Chromium Project - https://www.chromium.org/getting-involved/download-chromium

Wikipedia Chromium - https://fr.wikipedia.org/wiki/Chromium_(navigateur_web)

Wikipedia Google Chrome - https://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Chrome

Frenchweb.fr - http://www.frenchweb.fr/numbers-facebook-vs-snapchat-combien-rapporte-un-utilisateur/279593

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels