Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

La virtualisation des serveurs

Par Alexandre DELVAUX Publié le 15/10/2015 à 16:05:32 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Principe :

La virtualisation de serveurs est le fait de créer plusieurs serveurs virtuels sur un serveur physique. Ces serveurs créés tournent alors sur la même machine physique, tout en ayant les mêmes propriétés que s'ils avaient chacun une machine physique. Le but de cette manipulation est d'optimiser les performances d'un serveur physique tout en permettant à l'entreprise de faire des économies en investissement en infrastructures physiques.

Les raisons de la virtualisation :

On peut se demander à juste titre pourquoi utiliser une seule machine physique pour en simuler plusieurs, puisque nous utilisons, dans une conception traditionnelle, un seul matériel pour un seul système d'exploitation. De plus, le fait d'utiliser de la virtualisation sur un même serveur physique ne va-t-il pas le pousser dans ses derniers retranchements en consommant toutes ses ressources ? Mais dans un premier temps, parlons des faits : il s'est avéré que dans bon nombre d'entreprises, il est fréquent de trouver des serveurs utilisés en moyenne à 15% de leur capacité, même si la puissance en réserve est nécessaire en cas de charge irrégulière… Les conséquences pour une entreprise sont un investissement coûteux, et une maintenance assez lourde, tout cela pour des performances loin d'être optimales. De plus, on peut également constater qu'un serveur tournant à 15 % de ses capacités n'est pas moins gourmand en énergie qu'un serveur utilisant tout son potentiel. Ainsi, il ne paraît pas aberrant de vouloir regrouper plusieurs machines sur un seul serveur physique, si l'on est sûr que les pics de charge de chaque serveur ne soient pas synchrones, bien que la virtualisation en elle-même constitue une partie des charges.

Les bénéfices de la virtualisation :

Comme dit précédemment un des pus gros avantages de la virtualisation est le fait de pouvoir faire fonctionner plusieurs OS sur un même environnement physique, et ainsi utiliser un serveur donné à 90 % de la capacité de son processeur et de sa mémoire plutôt que ses 15 % habituelles. Les investissements pour l’achat et le renouvellement de matériel physique seront largement diminués.

De plus, les avantages en termes d'économies et d'efficacités ne sont pas négligeables ! En effet, bien que souvent sous-estimé, les coûts en matière d'alimentation des serveurs ainsi que de la climatisation seront réduits de manière non négligeable si vous n'avez à alimenter qu 'un seul serveur au lieu de trois ou quatre.

La vitesse de déploiement d'un serveur se fait très rapidement grâce à la virtualisation. En effet, traditionnellement, lors du déploiement et l'installation de nouveaux serveurs, il faut attendre les délais de livraison des serveurs, des licences, puis déployer les applications tout en veillant aux différentes mises à jour. Mais grâce à la virtualisation des serveurs, il est possible de créer des modèles virtuels de serveur extrêmement rapidement une fois le serveur physique mis en place.

En ce qui concerne le monitoring serveur, plutôt que d'utiliser pour chaque serveur un logiciel de monitoring spécifique, un seul logiciel peut faire ce travail puisqu'il n'y a qu'un seul serveur physique. C'est un avantage en matière de coût puisque ces outils sont souvent chers.

La portabilité des serveurs virtuels est également un atout majeur puisqu'ils ne sont considérés par le serveur physique que comme une suite de fichiers. Ainsi, ces serveurs virtuels peuvent être copiés sur disque externe et remontés sur un autre serveur physique. La restauration de ces serveurs en est alors simplifiée en cas de problèmes.

Une fonction de la virtualisation de serveurs est de pouvoir faire une capture instantanée d'un serveur virtuel, ce qui peut être très utile lors d'une mise à jour critique ou lors de tests de développement. Ce « snapshot » permet de réinstaller la configuration du serveur sans l'altérer en cas de problème.

Autre bénéfice de la virtualisation de serveurs, la haute disponibilité. Il s'agit de mettre en place un deuxième serveur physique et redondance avec le premier pour former un cluster. Ainsi, si le premier serveur physique rencontre un problème, les machines virtuelles seront automatiquement recopiées sur le deuxième serveur physique, ce qui pourra assurer aux utilisateurs une très haute disponibilité.

Conclusion :

La virtualisation des serveurs et des postes de travail est de plus en plus à la mode. Du fait de la stabilité des produits disponibles ainsi que des avantages de cette technologie, la virtualisation est devenue très rentable dès qu'il y a plus de deux serveurs à administrer. De plus, les offres très concurrentielles de Microsoft font que cette technologie est maintenant très abordable à toutes les PME. Merci d'avoir lu cet article, en espérant que celui-ci pourra vous être utile.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels