Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

La Business Intelligence

Par Sidy NDAW-BASTIEN Publié le 30/12/2017 à 20:06:17 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Introduction

Introduction à la Business Intelligence

La business Intelligence, ou plus couramment appelé la BI, est de l’informatique décisionnelle. L’informatique décisionnelle va permettre à l’entreprise de collecter des données, qu’elles soient internes ou externes, cela peut-être une base de données, un fichier Excel, un fichier JSON, un fichier XML, une base de données SQL, Oracle etc… Il faudra par la suite les former, avec les outils nécessaires, pour en faire des analyses et exposer ces dernières à partir de modèles ou bien des vues, avec des rapports personnalisés, qui vont montrer des analyses et des statiques, et peuvent être présentées sous forme de tableau de bord. Une fois ces analyses et ces rapports faits, les « acteurs » de l’entreprise, ou les décideurs, vont, grâce à ces outils d’analyses et ces indicateurs, prendre les décisions et les orientations stratégiques qu’il faut prendre, sans pour autant se baser sur les aspects techniques, mais seulement grâce aux données fournies. Cela va permettre une meilleure efficacité opérationnelle, et également une meilleure vision d’avenir pour l’entreprise.

Mots clefs de la Business Intelligence

Extract Transform List (ETL) : C'est le fait d’extraire des données d’un composant ou autre dans différentes sources, de nettoyer ces données pour qu’elles soient lisibles et utilisables, et de charger ces données.

Reporting : C’est le fait de modéliser des données pour pouvoir constituer des tableaux de bord.

Datawarehouse : C’est une énorme base de données où sont stockées toutes les informations, on peut appeler ça un « Entrepôt de données ».

Datamart : Contrairement au Datawarehouse, un datamart est un sous ensemble de données, ce sont les données qui sont constituées dans le Datawarehouse.

Online Analytic Processing (OLAP) : L’Analytic Processing consiste à faire de l’analyse de données, c’est-à-dire on va analyser les ventes etc…

Les outils décisionnels

Aujourd’hui, les plateformes de Business Intelligence, peuvent traiter des données qui ne sont pas structurées, c’est-à-dire que ce sont des données qui sont représentées sans avoir de format prédéfini, elles sont en général dans un texte simple, et ne contiennent donc aucun format de base, mais ces données peuvent être parfois difficile à appréhender.

Il existe aujourd’hui beaucoup de logiciels permettant de faire de la Business Intelligence, je ne peux pas dire quels sont les meilleurs logiciels et les plus performants, chacun à ses préférences. Je vais en citer quelques-uns, les plus utilisés aujourd’hui : SAS, Congnos, Hypérion, Business Object, QlikView ou QlikSense, ActivePivot, JasperSoft, PowerBI, Microstrategy etc… Je vais personnellement utiliser PowerBI pour analyser et modéliser mes données. Il est disponible en téléchargement sur le lien suivant : https://powerbi.microsoft.com/fr-fr/downloads/

PowerBI

PowerBI est composé de deux entités : Power BI Desktop et Power BI Service. Nous allons utiliser Power BI Desktop. C’est un logiciel permettant d’analyser des données et ainsi les modéliser sur un tableau de bord à l’aide d’outils intuitifs, il existe également Power BI version mobile, pour avoir sur son téléphone nos données ainsi que modèles grâce à des applications mobiles disponibles sur toute les plateformes.

Nous allons par la suite créer un simple sample d’un fichier CSV pour que nous puissions tester la plateforme. Voici un exemple du fichier CSV que j’ai créé sous Excel.

Pour l’importer, une fois PowerBI installé et lancé, créer un nouveau projet dans « Fichier » et « New ». Importer ensuite le fichier Excel en allant dans « Get Data », sélectionnez Text/CSV, et cliquez sur « connect » et sélectionnez le fichier CSV téléchargé précédemment, les données s’affichent avec les colonnes correspondantes, cliquez ensuite sur « Load » pour charger ces données.

Une fois le fichier chargé, nous arrivons sur la page principale de Power BI. Sur la colonne de gauche sont présents trois éléments, le premier étant le tableau de bord où nous allons importer nos données à l’aide des fonctionnalités de PowerBI, le second élément étant le tableau où sont présentes nos informations.

Ainsi le troisième élément représente notre colonne sous forme de tableau où sont normalement liés les colonnes quand il y a plusieurs éléments.

Voici quelques exemples de fonctionnalités de Power BI ainsi que leurs utilités :

Graphique à barres et histogrammes : C’est un graphique avec des barres qui vont être utilisés pour rechercher une valeur spécifique dans plusieurs catégories.

Graphique en aires : Ce sont des graphiques avec des courbes superposées les unes sur les autres.

Carte à numéro : Pour exposer un chiffre ou une valeur unique.

Graphiques combinés : Les graphiques combinés vont associés un histogramme avec un graphique en courbes.

Graphique en anneau : Un graphique en anneaux qui permettent en général d’afficher une partie par rapport à un ensemble.

Graphique en entonnoir : Comme son nom l’indique est un graphique avec une forme d’entonnoir, va servir en général à visualiser des éléments qui ont plusieurs étapes.

Graphique en jauge : Va afficher le contexte sur un objectif particulier.

Les KPI (Key performance indicator) : Cela va être des indicateurs clés mesurables, ceux les plus utilisés dans la Business Intelligence.

Graphique en courbes : Des courbes qui se visualisent sur le temps par rapport à des valeurs données.

Carte : Cela peut s’avérer utile quand on veut relier des informations à des emplacements spécifiques.

Carte (Choroplèthes) : Contrairement à la carte de base où cela va situer des points sur la carte, dans ce cas ce sera une zone avec une couleur spécifique, et plus la couleur sera intense, plus la valeur sera grande.

Les matrices : Elles vont permettre d’afficher des données sous forme de matrice et de mettre en évidence certains éléments.

Graphique en secteur : En général appelé « Pie chart » cela va être un graphique en forme de camembert, avec nos éléments présentés sous différentes couleurs pour mieux les visualiser.

Les tableaux : Ce seront de simples tableaux avec nos données exposées à l’intérieur de ces derniers.

Compartimentages : Seront présents sous formes de rectangles associés, nos éléments avec des couleurs différentes, et plus gros sera le rectangle, plus la valeur sera grande.

Il existe encore plus de fonctionnalités, qui peuvent être plus utiles les unes que les autres, d'autant plus qu'il est également possible d’en télécharger directement de nouvelles fonctionnalités à partir du Store.

Retournons sur l’élément de base avec notre tableau de bord, nous allons donc commencer à modéliser nos données, sur la droite de Power BI se trouve deux champs : le premier « Visualizations » avec les éléments qui permettent de modéliser nos données, ainsi que « Fields » où sont présents nos données avec chaque champ. Nous allons donc créer un tableau de bord, simple, propre et intuitif avec nos données pour commencer avec PowerBI et comprendre la puissance de la Business Intelligence.

Comparons la colonne « Amount » qui correspond aux salaires par rapport aux prénoms, pour cela, rien de plus facile, il suffit dans notre champ « field » de glisser en premier l’élément « Amount » sur le tableau de bord, et ensuite de glisser le champ « Name » sur ce même tableau qui aura modéliser une colonne graphique. Il est également possible de cocher les éléments au lieu de les glisser.

Cela créé de base une colonne graphique, mais nous pouvons le représenter sur l’aspect que nous voulons, je vais laisser celui de base car c’est celui qui correspond le mieux pour afficher la différence de salaire entres les personnes. Nous allons ensuite afficher le total des salaires de tous les employées, en glissant tout simplement de nouveau « amount » sur le tableau de bord, et en sélectionnant la visualisation « card ».

Nous pouvons ensuite placer une carte pour savoir où se situe en France par exemple chaque employée, pour cela rien de plus simple, il suffit également de glisser notre champ « City » sur le tableau de bord, et aussi impressionnant que cela puisse paraitre, il va être capable de faire le lien tout seul et d’afficher les villes correspondantes tout seul sur la carte sans avoir à rentrer aucunes informations !

En autre cas, nous pouvons par exemple comparer le salaire par rapport au sexe des employées, pour savoir par exemple si les salaires sont équitables entre les hommes et les femmes. Pour faire cela ce sera comme énoncé précédemment, il va falloir glisser premièrement notre champ « gender » dans le tableau de bord, ainsi que « Amount » pour comparer les deux. Par défaut cela sera représenter sous forme de tableau, à vous de choisir l’élément qui vous semble le plus explicit pour exposer ces données.

J’ai personnellement choisi le graphique en secteur ou appelé le « pie chart » car je trouve qu’il expose bien ces données présentes en forme de camembert. Il est également possible, par rapport au graphique « card » que nous avions créé précédemment, de visualiser le total du salaire masculin et du salaire féminin en cliquant sur la part dans notre graphique en secteur, par exemple en cliquant sur « M », nous pouvons constater que la valeur du graphique « Card » change, en effet c’est le total du salaire des hommes qui représente 190k et celui des femmes en cliquant sur la partie correspondante, est égal à 656k, et le total est de 846k. Les autres graphiques que nous avons créés auparavant changent également, en effet, en cliquant sur la valeur que nous voulons, il s’affiche seulement sur nos autres graphiques, cette partie visible du champ que nous voulons traiter, que ce soit sur la carte ou sur notre tableau à colonne.

Voici un aperçu des éléments que vous devriez avoir si vous avez correctement suivi les éléments énoncés plus haut. J’ai également changé les couleurs pour avoir un rendu plus propre et plus explicit.

Conclusion

Nous aurions pu continuer à exporter beaucoup plus d’éléments en les repentants de différentes manières, mais cela n’était pas le but, le but étant que vous compreniez ce qu’est la Business Intelligence, prendre en main un premier logiciel, et que vous puissiez voir à quel point ces logiciels sont puissants, que ce soit PowerBI ou un autre logiciel, et ce qu’il est possible d’exploiter, et de modéliser à travers ces deniers.

Sources

http://www.commentcamarche.net/contents/307-informatique-decisionnelle-business-intelligence

http://www.journaldunet.com/solutions/intranet-extranet/business-intelligence/

https://docs.microsoft.com/fr-fr/power-bi/power-bi-visualization-types-for-reports-and-q-and-a

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels