Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Le référencement

Par Solène LIMOUSIN Publié le 13/08/2018 à 13:04:24 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Qu’est-ce que le référencement ?

Au sens courant, le référencement est l’action de mentionner une chose, ce terme a ensuite été repris dans le cadre d’Internet pour définir l’action d’inscrire un site ou une ressource (une image, un fichier PDF, des vidéos, ...) dans un moteur ou un annuaire de recherche, ou l’action d’inscrire une information dans une base de données pour qu’elle puisse être retrouvée,consultée et exploitée. Le référencement internet ne se limite donc pas aux sites et pages web.

Un moteur de recherche indexe ensuite ces ressources en exécutant un algorithme complexe qui détermine leur pertinence en fonction de la recherche de l’internaute pour ensuite les ressortir dans un ordre logique et pertinent correspondant au but de cette recherche.

En résumé, le référencement permet de mentionner le site/la ressource aux différents moteurs et annuaires de recherche permettant ainsi de déterminer sa visibilité (autrement dit le numéro de la page sur laquelle le site sera affiché).

Les deux types de référencement

Sur Internet, on va pouvoir distinguer deux types de référencements : le référencement dit « naturel » ou le référencement dit « payant ».

Une stratégie de référencement pour un site internet peut se faire uniquement sur la base du référencement naturel, mais le mieux est de combiner les deux pratiques. Attention cependant, une stratégie de référencement se basant seulement sur le principe du référencement payant n’est pas viable à long terme.

En effet, si le référencement payant est rapide et efficace, il n'en reste pas moins coûteux, encore plus si le site est pénalisé par un non respect des bonnes pratiques préconisées par les moteurs de recherche et les différents langage de programmation que l'on a utilisé pour sa réalisation. Le respect ces bonnes pratiques techniques mises en place dans le référencement naturel doit être la base même du site, sous peine d’être sévèrement pénalisé par les moteurs de recherche sur la visibilité de celui-ci.

Malgré leurs approches totalement différentes les deux types de référencement ont un seul et même objectif : améliorer la position d’un site au sein des moteurs de recherche afin de générer un maximum de trafic.

Le référencement naturel

Le référencement naturel est aussi appelé SEO (Search Engine Optimization), il désigne l’ensemble des critères techniques d'édition et de réalisation ainsi que les bonnes pratiques à suivre, ayant pour but de rendre le plus visible possible un site web sur les moteurs de recherche (mettre en avant certains mots clés en rapport avec le domaine d’activité du site, par exemple). Un site ou une page web correctement et régulièrement maintenu(e) sera considéré comme « SEO friendly » et son positionnement sera favorisé dans les résultats des moteurs de recherche.

L’optimisation du site à référencer peut se faire à deux niveaux :

- Sur le site : Ce sont les pratiques mises en place directement sur le site en question (respect des bonnes pratiques des différents langages de programmation utilisés, optimisation technique, optimisation de la structure, qualité du contenu, …) dans le but de favoriser son référencement de manière directe.

- Hors du site :Ce sont les pratiques mises en place à l'extérieur du site en question, avec pour objectif de favoriser de manière indirecte son référencement. Ces pratiques portent aussi le nom de stratégie de « liens entrants ». Le fonctionnement opère de la manière suivante : si deux sites B et C font un lien vers un site A, l’algorithme du moteur de recherche estimera que A est pertinent, d’autres sites le mentionnant. Ainsi le site A améliorera son référencement et plus les B et C sont réputés, plus leur impact sur le référencement du site A sera important.

Avantages

- Le référencement naturel, s'il est mis en place correctement, permet d'assurer un bon positionnement sur le long terme.

- Il est généralement gratuit selon certaines conditions (connaissances techniques, temps et ressources allouées, ...).

Inconvénients

- Le référencement naturel est un travail de fond, il nécessite donc beaucoup de temps et de connaissances techniques pour être mis en place correctement.

- Il demande un suivi régulier de son évolution (nouvelles bonnes pratiques à suivre, suppression des méthodes dépréciées, …). Un site régulièrement mis à jour ou ajoutant des nouveautés (nouvelles pages, actualités) sera plus souvent parcouru par les robots des moteurs de rechercher et généralement sera mieux référencé qu’un site statique.

- Il peut être coûteux si on fait appel à une agence de référencement.

- Il dépend des paramètres imposés par les différents moteurs de recherche, le référencement n’est pas identique pour tous.

Le référencement payant

Le référencement payant, aussi appelé SEA (Search Engine Advertising), qui signifie la « publicité sur les moteurs de recherche », désigne l’utilisation de liens commerciaux, publicitaires, sponsorisés ou encore de campagnes de Google Adwords (régie publicitaire de Google) pour améliorer le référencement et la visibilité d'un site. Cette pratique consiste à acheter des mots clé aux enchères sur un ou plusieurs réseaux de diffusion (Google AdWords, Microsoft AdCenter, Yahoo Sponsored Links, …) pour ensuite augmenter la visibilité d’un site.

Il y a plusieurs types de paiements l'affichage des annonces :

- Le CPC (« Coût par Clic ») : C’est le type de paiement le plus utilisé, l’annonceur ne paye pas à l’affichage de l’annonce en lui-même mais seulement lorsque l’internaute clique sur celle-ci (il paie au nombre de clics générés par son annonce).

- Le CPM (« Coût par Milles impressions) : L’annonceur paye pour un certain nombre d’affichages de son/ses annonce(s) sur un ensemble de sites, applications ou même vidéos sur lesquels elles peuvent être diffusées.

- Le CPA (« Coût par Acquisition ») : L’annonceur paye un montant proportionnel aux nombres de clients obtenus grâce à une campagne ou à une diffusion de son annonce. Ce sont en quelque sorte des "royalties" payé par l'annonceur aux différentes entreprises ayant mis en place les campagnes.

Attention, ce n'est pas parce qu'un annonceur paye plus cher un mot-clé ou l'affichage d'une annonce qu'il ne sera pas pour autant plus visible ou mieux référencé que son concurrent, le référencement et la visibilité d'une annonce ou d'un site sont proportionnels à sa qualité, non pas au montant payé pour les mettre en avant (plus l’annonce est pertinente et de qualité, plus elle est cliquée et mieux elle sera notée et positionnée).

Avantages

- Ce type de référencement permet de se positionner rapidement sur une recherche très concurrentielle.

- Il permet de lancer rapidement un nouveau site encore mal référencé naturellement.

- Il donne des résultats plus flagrants, plus intéressants et plus rapides sur le court terme.

- Il requiert généralement moins de connaissances techniques.

Inconvénients

- Le référencement payant est souvent coûteux (et toujours plus coûteux que le référencement naturel).

- Dès l’arrêt du paiement, la position du site en pâtit parfois énormément.

- Il est à éviter si le domaine d’activité du site est très concurrentiel avec un budget alloué peu conséquent.

Les conseils pour améliorer son référencement

Conseils

- Faire une recherche de mots-clés les plus utilisés par les internautes. Cette recherche va permettre de comprendre les attentes et les besoins des visiteurs potentiels mais aussi permettre de choisir quels mots-clés mettre en avant sur notre site (référencement naturel).

- Faire attention à toujours fournir un contenu de qualité.

- Rendre le contenu lisible (ajouter des sauts de lignes, des images), cela rejoint le fait de toujours fournir un contenu de qualité. En effet, Google analyse l’activité de l’internaute sur le site, si un visiteur quitte un site et consulte le suivant sans modifier sa recherche, Google estimera que ce dernier est plus pertinent. Il faut donc donner envie aux visiteurs de rester sur le site.

- Gérer la longueur du contenu (800 à 900 mots en moyenne, mais attention de ne pas écrire pour simplement remplir ce quota).

- Faire attention aux bonnes pratiques des langages de programmation utilisés ainsi que celles de Google (utiliser des URL courtes, lisibles et éviter les caractères interdits dans celles-ci, faire attention aux balises HTML "meta").

- Procrire ABSOLUMENT tout contenu dupliqué, car cette manipulation dégrade la qualité de la navigation/recherche de l'internaute qui voit des contenus très/trop similaires. Cette pratique est sévèrement punie par les moteurs de recherches.

- Ajouter des redirections, liens internes et supprimer les liens renvoyant des erreurs 404 (ressource non trouvée).

- Favoriser le partage. Officiellement, les partages sur les réseaux sociaux ne sont pas un facteur direct pour le référencement mais si le site reçoit beaucoup de trafic en provenance de ceux-ci, les moteurs de recherches seront susceptibles de modifier sa visibilité et son référencement.

- Optimiser la vitesse de chargement des pages. En effet, pour générer du trafic sur le site et pour que les visiteurs aient une bonne expérience et reviennent, il faut optimiser les temps de chargements pour qu’ils ne perdent pas patience et quittent la page. Une étude réalisée par Kissmetrics a révélé qu’avec un temps de chargements égal ou supérieur à 3 secondes, 40% des internautes quittaient le site avant que le contenu ne soit affiché.

- Adapter le site pour les téléphones portables (et aux différentes résolutions en général, c'est ce qu'on appelle le « responsive design ») car de plus en plus d’internautes accèdent à Internet via les téléphones portables.

Erreurs à éviter

- Abuser d’un mot-clé : Répéter encore et toujours le même mot-clé appauvrit le contenu et par là même, sa qualité. Google pourrait considérer cela comme un spam et le référencement en serait sérieusement affecté.

- Négliger les balises « meta », comme dit précédemment, ces balises sont importantes et qui influencent le référencement.

- Toujours favoriser la quantité et non la qualité. Les liens, contenu, tout ce que contient le site doit être de qualité.

- Surcharger le site de liens internes.

- Ne pas faire attention aux performances du site.

Les outils pour optimiser son référencement

Il existe divers outils, nous permettant d’améliorer :

Le référencement naturel

Copyscape : Cet outil permet de vérifier que le contenu d'un site n’a pas été copié sans accord préalable, sur un autre site. En effet, comme nous l’avons dit précédemment la duplication de contenu peut être préjudiciable pour le référencement du site.

« Outils référencement » : Site mettant à disposition un large ensemble d’outils permettant d'analyser le référencement (outils analysant les en-têtes HTTP, nos balises HTML, la densité des mots-clés, …).

Webrankinfo : Site bien connu pour l’aide au référencement, il propose des outils similaires à ceux de « Outils référencement » mais il est plus complet (tests de liens entrants, suggestion de sites pour un échange de liens).

LiveOptim : C’est un script que l’on va pouvoir installer sur le site afin d’optimiser dynamiquement tout le contenu, pour cela il suffit simplement d’indiquer les mots-clés sur lesquels on souhaite travailler.

Google Trends : Il permet d’identifier les tendances de recherche des internautes et de comparer la popularité de plusieurs expressions/mots-clés.

Xenu Link Sleuth : Outil proposant de faire un audit technique en profondeur de la structure du site (balises, organisation des liens internes, erreurs 404, …).

Le référencement payant

Le générateur de mots-clés de Google (Google Keyword Planner) : Il permet d’obtenir des informations sur les mots-clés que l’on souhaite et propose des mots-clés en relation avec le domaine d’activité pour élargir la sémantique.

MyPoseo ou SeeUrank : Ils permettent d’analyser la position du site dans les résultats de recherche des divers moteurs en fonction des mots-clés qu’ils leurs seront indiqués.

SEO Hackers ou Yooda Submit : Ces outils permettent d’aider à l’automatisation des campagnes dans les annuaires ou les sites de communiqués de presse.

Les deux

Google Webmaster ou Google Search Console : Il permet d’analyser la position du site et son état de santé général (erreur d’exploration 404, URL bloquée, …).

Semvisu ou Semrush : Ces outils permettent d’analyser la présence, la visibilité ainsi que celle des concurrents dans les résultats payants et non payants des différents moteurs de recherche. Il va aussi identifier et faire remonter les mots-clés potentiellement intéressants pour le référencement (payant ou non payant).

Sources :

• https://www.seo.fr/encyclopedie/comprendre-referencement/

• https://www.digitaweb.com/blog/referencement-payant-sea/

• https://expertise.peexeo.com/quelles-differences-entre-le-referencement-naturel-et-le-referencement-payant/

• https://celine-biernacki.fr/pourquoi-le-referencement-cest-important/

• https://www.definitions-marketing.com/definition/sea/

• https://www.definitions-marketing.com/definition/seo/

• https://www.webmarketing-com.com/2013/01/25/18550-les-20-outils-indispensables-pour-reussir-son-referencement

• https://www.objectifpapillon.fr/blog/8-outils-indispensables-pour-optimiser-son-referencement-naturel.html

• https://blog.hubspot.fr/marketing/conseils-referencement-articles

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels