Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Installer et configurer ses sauvegardes gratuitement avec Veeam

Par Yann PENVEN Publié le 05/12/2018 à 15:46:27 Noter cet article:
(0 votes)
En attente de relecture par le comité de lecture

Sommaire

  • Introduction

  • Sommaire

  • Télécharger la source

  • Installer le logiciel

  • Configurer ses sauvegardes

  • Conclusion

Introduction

Dans cet article nous allons aborder l’installation et la configuration du logiciel Veeam Backup & Replication 9.5 mettant à disposition différents types/formules de sauvegarde gratuitement.

À chaque étape de la procédure, nous allons détailler les choix qui nous sont mis à disposition afin de vous guider au mieux dans le respect de vos besoins.

Pour votre information : dans cet article, nous travaillons sur une machine virtuelle utilisant le système d’exploitation Windows Server 2012 R2.

Télécharger la source

La source du logiciel se trouve sur le site officiel de Veeam à l’adresse suivante : https://www.veeam.com/fr/virtual-machine-backup-solution-free.html

Comme il est indiqué sur le site Veeam mais qu’il est important de le rappeler : le logiciel Veeam Backup & Replication 9.5 est un logiciel gratuit pour toujours et permet d’être utilisé avec un nombre illimité de machine virtuelle.

Pour pouvoir télécharger l’exécutable du logiciel, vous devez vous créer un compte Veeam permettant d’accéder à la page de téléchargement.

Installer le logiciel

Une fois la source téléchargée sur votre poste, vous allez devoir lancer l’exécutable nommé « Setup ».

Une fenêtre « Veeam Backup & Replication 9.5 » s’ouvre et nous mets à disposition trois types d’installations :

  • Veeam Backup & Replication : Version dite « de base » du logiciel disposant de toutes les fonctions nécessaires à la sauvegarde et la réplication de fichiers et de VMs.

  • Veeam Backup Enterprise Manager : Version dite « professionnelle » du logiciel disposant de fonctions supplémentaires nécessaires à l’utilisation en entreprise.

  • Veeam Backup & Replication Console : Installation de la console d’administration Veeam Backup & Replication. Cette console d’administration sera installée dans tout les cas avec les deux types de versions précédentes.

Sinon vous pouvez simplement cliquer sur le gros bouton vert « Install » à gauche de cette fenêtre pour installer la version conseillée par Veeam.

Sauf erreur de ma part, cette version est la même que « Veeam Backup & Replication ».

Attention : Pour pouvoir effectuer l’installation, peu importe la version, vous devez posséder deux processeurs minimums dans votre machine et avoir installé au préalable la package .NET Framework 4.5.2.

Si vous n’avez pas respecté ces prérequis, pas d’inquiétude. Veeam vous propose d’installer le package .NET automatiquement sans quitter le processus d’installation Veeam et vous demande tout de même si vous souhaitez procéder à l’installation avec votre configuration matérielle actuelle.

Cependant, on vous alerte sur le fait que les performances du logiciel peuvent être impactées si vous continuez sans respecter les prérequis conseillés.

Les prérequis sont désormais installés et vous allez devoir insérer votre clé de licence pour activer le produit. Pour ce faire, vous devez accepter les accords de licence puis ajouter le chemin du fichier de licence dans l’endroit dédié.

Dans le cas où vous n’auriez pas de licence, vous pouvez passer cette étape pour exécuter le logiciel en mode « Free Edition ».

Vous devez désormais choisir les composants à installer avec le logiciel qui permettent différentes fonctionnalités :

  • Veeam Backup & Replication : Combine la sauvegarde et la réplication ensemble pour permettre des récupérations de données plus rapides sur VMware vSphere et Microsoft Hyper-V.

  • Veeam Backup Catalog : Ce sont simplement les composants du catalogue Veeam Backup.

  • Veeam Back & Replication Console : Permet l’interface à l’utilisateur pour les sauvegardes locales ou distantes.

Pour éviter tout problèmes, le « best case » est d’installer tous les composants pour avoir le maximum de fonctionnalités à disposition.

Le logiciel effectue désormais quelques vérifications afin de trouver si des problèmes potentiels auraient lieux durant l’installation.

Le logiciel vérifie essentiellement ces trois composants :

  • Microsoft System CLR Types for SQL Server 2014

  • Microsoft SQL Server 2014 Management Objects

  • Microsoft PowerShell v2.0

Dans le cas où des composants ne respecteraient pas les vérifications demandées, Veeam vous propose d’installer automatiquement les fonctionnalités manquantes sans quitter le programme d’installation. Il vous suffira d’appuyer sur « Install ».

Il nous est maintenant demandé un compte de service pour pouvoir se connecter et utiliser le logiciel. Nous pouvons choisir entre :

  • Compte local système (recommandé par Veeam)

  • Compte de votre choix : Pour ce compte vous devez entrer un identifiant et un mot de passe associé. Attention : Ce compte doit disposer des droits administrateur local sur le serveur.

Nous devons désormais spécifier l’instance SQL a créer ou existante pour pouvoir créer des entrées dans la base de données.

Nous devons, pour le coup, entrer le nom de la base de données qui hébergera nos données.

Enfin, nous devons reconfirmer l’utilisateur à utiliser pour pouvoir se connecter au serveur SQL.

Le choix des ports à utiliser nous est mis à disposition (pour le catalogue de service, le service de backup Veeam et les connexions sécurisées), vous pouvez les modifier à souhait selon vos besoins.

Dans notre cas, nous les laissons par défaut.

Une fois les ports spécifiés, vous pouvez choisir où vos données seront stockés (données pour le cache vPower NFS et données pour le catalogue de fichier).

Ici aussi, dans notre cas, nous laissons les dossiers par défaut.

Et enfin, vient la page récapitulative de la configuration choisie pour vérifier une dernière fois les entrées que nous avons définies.

Pour terminer l’installation du logiciel, il vous suffira de cliquer sur « Install ».

Félicitations, vous venez d’installer le logiciel Veeam Backup & Replication 9.5 selon vos besoins et vos exigences !

Configurer ses sauvegardes

Une fois le logiciel installé, nous allons créer notre propre sauvegarde en seulement quelques étapes.

Pour commencer, connectez-vous sur le logiciel Veeam Backup & Replication avec le compte que vous venez de définir lors de l’installation.

Maintenant que vous êtes connecté, rendez-vous dans les options du logiciel puis dans « View » et activez la vue avancée qui permet d’afficher toutes les fonctionnalités du logiciel.

Dans cette vue, vous aurez accès à « Backup Job » sous l’onglet « Home ».

Justement, cliquez dessus et choisissez le type d’OS pour le job entre : VMware vSphere, Microsoft Hyper-V, Windows Computer ou Linux Computer.

Dans notre cas, nous allons configurer un job de sauvegarde pour un système d’exploitation Windows donc : Windows Computer.

Une fenêtre de nouveau job de sauvegarde s’ouvre et vous permet de configurer celui-ci.

Vous devez choisir le type de machine à sauvegarder entre station de travail, serveur et failover cluster ainsi que le mode de gestion de sauvegarde :

  • Géré par un serveur de sauvegarde : Ce mode est préféré pour les machines fonctionnant en 24/7 et étant connecté de façon constante au serveur de sauvegarde.

  • Géré par un agent : Ce mode est préféré pour les machines indépendantes ou en site distant étant géré par un agent indépendant.

Ici, nous choisissons « Server » et « Managed by agent » dans notre cas.

La page suivante nous demande le nom que l’on souhaite attribuer à notre job et la description associée, vous avez la liberté de mettre ce que vous souhaitez.

Puis vient la page d’ajout des machines à sauvegarder : Vous devez donc entrez ici les machines concernées par le job de sauvegarde que vous êtes en train de créer.

Pour ce faire vous devez cliquer sur « Add » puis sur « Protection group » ou « Individual computer », dans notre cas nous allons choisir « Individual computer ».

Ajoutez l’IP ou le nom de votre machine ainsi que les identifiants pour pouvoir s’y connecter.

Une fois ajouté, votre serveur devrait apparaître dans la liste.

Cliquez sur « Suivant » pour passer à la suite.

Vous devez désormais choisir quelle donnée vous souhaitez sauvegarder depuis la/les machine(s) sélectionnée(s) auparavant. Trois types de données sont à disposition dans la liste :

  • Entire computer : Permet de sauvegarder l’image de la machine complète.

  • Volume level backup : Permet de sauvegarder des images et/ou snapshot de volume.

  • File level backup (slower) : Permet de sauvegarder des fichiers et dossiers seuls.

Dans notre cas, nous sommes sur un serveur de fichier donc nous allons sauvegarder uniquement certains fichiers. Nous choisissons alors « File level backup ».

Comme nous venons de choisir « File level backup », nous allons devoir indiquer quel fichier et/ou dossier nous souhaitons sauvegarder :

  • Operating system : Permet de sauvegarder les fichiers du disque C:\ en totalité.

  • Personal files : Permet de sauvegarder les fichiers personnels d’un utilisateur.

  • The following files system items : Permet de sauvegarder les fichiers que vous indiquerez.

Dans le troisième cas, nous allons choisir un dossier créé au préalable sur notre serveur en indiquant le chemin de ce dernier.

Une fois le dossier source choisi, nous devons choisir la destination de la sauvegarde parmi 3 choix :

  • Local storage : Permet de stocker la sauvegarde sur un périphérique de stockage type clé USB, disque dur externe eSATA, etc…

  • Shared folder : Permet de stocker la sauvegarde sur un répertoire partagé type NAS ou serveur de fichier distant.

  • Veeam backup repository : Permet de stocker la sauvegarde sur un dépôt de sauvegarde géré par Veeam Backup & Replication 9.5.

Dans notre cas, nous choisissons l’option « Storage local » et indiquons la cible via le chemin dans la page suivante.

Par la suite, nous avons le choix d’activer un processus de vérification des données et des logs lors des backups. Cette option est activée par défaut alors nous la laissons cochée.

Nous avons aussi le choix d’activer un système d’indexation de fichier permettant, lors des restaurations de données, de parcourir la sauvegarde pour en extraire uniquement les fichiers désirés.

Cette option est vraiment utile car elle permet de gagner du temps, de l’espace de stockage et d’être efficient lors des restaurations, nous choisissons donc d’activer cette option.

Puis vient la dernière étape de notre backup, choisir la fréquence de mise en route du job : Vous pouvez choisir de ne pas activer de mise en route automatique.

Si vous l’activez, vous devrez choisir une période de mise en route (journalier, mensuel, etc…) et une période de relance en cas d’erreur (exemple : relance des processus en erreur après 3 minutes).

Une fois que vous avez configuré toutes ces options, vous pouvez cliquer sur « Apply » pour lancer le job et/ou « Finish » pour enregistrer le job et fermer la fenêtre de création.

Félicitations, vous venez de créer votre job de sauvegarde sur le logiciel Veeam Backup & Replication 6.5 !

Conclusion

Nous venons de voir ensemble comment installer et configurer son propre job de sauvegarde avec le logiciel Veeam Backup & Replicatin 9.5, et apprendre à l’utiliser avec une mise en œuvre dans un cas d’usage.

Vous l’aurez compris tout au long de cet article : il y a plusieurs façons d’installer le logiciel via différentes fonctionnalités et de créer son propre job de sauvegarde en l’adaptant à son besoin.

À vous de trouver la vôtre, en espérant vous avoir guidé sur le sujet le plus clairement possible.

Pour toutes informations supplémentaires, je vous invite à aller à l’adresse suivante afin de trouver réponses à vos questions : https://www.veeam.com/fr/virtual-machine-backup-solution-free.html

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels