Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

qu'est-ce que Stadia

Par Pierre CHAVANON Publié le 07/04/2019 à 18:04:23 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Présentation de Stadia

  • C’est ce mardi 19 mars 2019, lors de la Game Developers conference que Google officialise son nouveau service de jeux à la demande appelé Stadia. Celui-ci a pour ambition de réunir l’ensemble des joueurs, des développeurs et des vidéastes dans un seul et même milieu.

  • En effet, Stadia se base sur la technologie du Cloud Gaming qui permet de jouer à des jeux vidéo à distance sans téléchargements ni mises à jour. Il permet également de jouer sur n’importe quel appareil grâce à des serveurs, sans se soucier des performances de la machine. Pour être plus clair, votre ordinateur affiche une image envoyée depuis des serveurs, et ce sont eux qui réalisent tous les calculs. Ainsi, il est possible de jouer à n’importe quels jeux vidéo, depuis n’importe quels appareils, du moment que ceux-ci possèdent un accès Internet Haut-débit ou supérieur… Bref, Stadia se révèlerait être un extraordinaire outil de liberté pour tous les joueurs passionnés de jeux vidéo… Et oui, avec stadia, plus besoin d’hardwares.

Les innovations apportées

Passons maintenant à ce que nous a proposé Google lors de cette conférence. Comme je l’ai dit précédemment, Google propose un service qui permettra à ces utilisateurs de jouer à partir de n’importe quels appareils doté d’un écran et d’une connexion internet. De plus, cela sera instantané, sans téléchargement ; sans compter que vous pourrez par exemple, commencer votre partie sur votre smartphone, puis l’a continuée sur une tablette, puis sur la télé du salon et votre partie reprend exactement là ou vous l’avez laissé précédemment.

Ce service sera accessible sur YouTube, propriété de Google. Prenons un exemple : Vous regardez la bande annonce d’un jeu vidéo proposé par Stadia, et celui-ci vous intéresse ; Et bien, un bouton mis à votre disposition à la fin de la vidéo vous permettra en moins de 5 seconde, de tester ce jeu. Cette innovation n’est en réalité pas si nouvelle que ça ; En effet, plusieurs entreprises proposant les mêmes services existaient déjà, comme par exemple je peux citer l’entreprise Shadow ou encore OnLive qui est un service datant de 2010, celui-ci permet également de jouer instantanément à de nombreux jeux AAA, le souci de celui-ci est qu’il demandait une bande-passante d’environ 15Mb, cela n’était pas à la portée de tout le monde à cette époque-là, de ce fait OnLive fermera ses portes après avoir été racheter par Sony en 2015.

Ensuite Google annonce la sortie de la manette Stadia qui est le seul véritable hardware dévoilé lors de cette conférence, celle-ci n’est pas obligatoire pour utiliser Stadia mais possède tout de même une particularité. Elle pourra se connecter au WIFI et ainsi, permettre une connexion directe avec le data center, ce qui devrais limiter le « Ping » c’est-à-dire la latence qu’il pourrait y avoir.

Intéressons-nous maintenant aux performances, Le GPU, c’est-à-dire le processeur graphique devrait avoir une puissance de 10,7 teraflops. Pour comparaison la Xbox oneX qui est actuellement la plus puissante du marché ne contient que 6 teraflops de puissance. Le CPU, quant à lui serais développer par Google même et afficherais une puissance de 2,7 GHz. Tous ces composants devrais nous permettre de jouer en 4K, 60 fps à condition toujours d’avoir une bonne connexion… Il a même été annoncé comme objectif à l’avenir de pouvoir lire la 8k à 120fps

Google nous parle ensuite du State Share, celui-ci permettras aux joueur de partager leurs progressions avec d’autres personnes sous la forme d’un lien. Ce dernier sera directement relié à la session en cours, permettant ainsi aux personnes concernés de rejoindre votre session, ainsi cela donne la possibilité de demander à une autre personne de lui passer un niveau, ou encore d’inviter des joueurs à battre votre meilleur score, tout cela instantanément. Après le State Share Google évoque un autre point, le Crowd Play. Il permettra à des youtubeur ou Streameur d’autoriser leurs abonnés à rejoindre une session en cours, permettant ainsi au viewers de se rapprocher un peu plus de leurs youtubeur préférer. Enfin Google évoque le lien avec Stadia et le Google assistant, par exemple si vous êtes bloqué à un niveau, il vous suffira de demander au Google assistant de vous aider et il recherchera instantanément une vidéo explicative dans laquelle se trouve la solution à votre problème.

Pour finir à la fin de la conférence Google annonce la création de Stadia Games and Entertainment, qui n’est autre que le studio qui aura pour charge d’imaginer et concevoir des exclusivités qui seront réservé à Stadia. De ce fait nous aurons accès par le biais de stadia à des jeux vidéo présent uniquement sur cette plateforme.

Avantages et inconvenients de Stadia

Les avantages

Le premier gros avantage de stadia et de tous les autres systèmes Cloud Gaming en général est le coût, il s’agit souvent la d’un abonnement à un service ne dépassant pas les 30 euros, ou nous avons à notre disposition une bibliothèque de plusieurs centaines de jeux qui coûtent entre 20 et 70 euros. Egalement cela nous évite d’avoir à acheter une console de salon ou encore un ordinateurs, qui, pour faire tourner des jeux sont extrêmement coûteux.

Un autre point positif de ce système est que nous n’avons pas à toucher à notre machine parce que de toute façon nous n’en avons pas, ainsi les paramètres et composants de la machine sont optimisés par l’entreprise directement. Ainsi nous n’avons pas besoins de toucher aux paramètres.

Ensuite, le multiplateforme en général est un énorme avantage, grâce à ça nous pouvons jouer absolument partout ou une connexion Wifi ou 4G est disponible.

Enfin fini les longues heures à attendre pour jouer à son jeu préférer, plus de téléchargements ni de mises à jour, on peut jouer instantanément !

Les inconvenients

Le gros désavantage de ce service est la latence, beaucoup de personnes sont sceptiques par rapport à ça car il est extrêmement compliqué pour le Cloud Gaming de n’avoir aucune latence. Malheureusement nous ne pouvons pas y faire grand choses même si grâce à la manette Stadia le problème peut être réglé, affaire à suivre !

Un autre gros désavantage est que les jeux ne nous appartiennent plus si on souscrit à ce service, que l’on joue, mais qu’au final on se désabonne, bah les jeux auquel nous aurons joué ne seront plus jouables.

Ensuite l’autre problème rejoint le précèdent c’est que nous sommes dépendant d’une plateforme qui peut arrêter ses services à tout moment, le problème est le même pour Netflix. Si Netflix arrête ses service et bien instantanément nous n’y aurons plus accès.

Enfin on sait bien qu’en France et dans le monde tout le monde ne bénéficie pas d’une bonne connexion internet, ce qui fait que ce service n’est pas approprié à tout le monde.

Conclusion

Les avis sont certes très mitigés sur le sujet. Certains pensent que le cloud Gaming remplacera les consoles de jeux et même tous les matériels informatiques à l’avenir. D’autres en revanche sont persuadés que cela resteras une bonne alternative mais qui ne marquerais pas la fin des supports physiques. Bien au contraire cela permettrais d’encore plus développer le jeu vidéo au personne qui n’y ont pas accès. Et vous, qu’en pensez-vous, vous lancerez vous dans cette nouvelle ère du Cloud Gaming, ou resterez-vous de grands nostalgiques ?

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels