Plan du site  
pixel
pixel

Articles - Étudiants SUPINFO

Le cloud gaming, une solution viable ?

Par Lucas BACH Publié le 16/06/2019 à 23:03:04 Noter cet article:
(0 votes)
Avis favorable du comité de lecture

Introduction

Avec la démocratisation du cloud dans tous les domaines de l’informatique avec le stockage de photos, de musique en ligne, le streaming de musique ou encore le streaming de film, l’univers du gaming n’y a pas échappé. On entend de plus en plus parler de cloud gaming avec des entreprises comme Shadow ou encore Nvidia qui propose ce mode de consommation du jeu vidéo. Encore loin d’être démocratisé, le cloud gaming gagne en intérêt chaque année avec l’avancement technologique.

Mais qu’est vraiment le cloud gaming ? Comment fonctionne-t-il et est-ce une solution viable pour les joueurs ? C’est ce que nous allons voir dans cet article en commençant par définir ce qu’est le cloud gaming. Nous verrons ensuite les intérêts du cloud gaming, comment cette solution va évoluer dans l’avenir. Enfin, nous verrons qu’elles sont les limites techniques et philosophique qui se heurte au cloud gaming

L'historique du cloud gaming

Le concept de cloud gaming, en français jeu à la demande ou encore jeu en nuage, est née dans les années 2000 lors d’une présentation à l’E3 « Electronic Entertainment Expo » en Californie. La start-up G-Cluster arrive grâce au Wi-Fi à lancer un jeu sans même l’avoir installé, ce qui est totalement nouveau pour l’époque. Cette démonstration était plutôt la preuve que le concept de pouvoir lancer un jeu qui n’est pas installé sur une machine est possible. Inutile de préciser qu’avec les connexions de l’époque, il n’était pas du tout possible de jouer dans de bonnes conditions avec cette technique.

Cependant, cela aura au moins pu intriguer certaines entreprises dont l’entreprise OnLive qui se lancera dans cette aventure quelques années plus tard. Nous sommes neuf années plus tard, en 2009, l’entreprise américiane OnLive présente lors de la conférence Game Developer conference le seul et tout premier service de cloud gaming. C’est en 2010 que la solution OnLive Game system est commercialisée et accessible sur smartphone, PC, tablette et télés connectés.

Cependant, OnLive était en avance sur son temps, à cette époque il faut encore une connexion se situant entre deux et cinq mégabits/seconde, ce que peu de particulier possède en 2010.

Ce n’est qu’en 2015 que le cloud gaming devient quelque chose de concret. Cette année-là, trois grands acteurs du cloud gaming se lancent dans l’aventure, NVIDIA GEforce Now, Playstation Now (qui rachète et fusionnes les entreprises Gaikai et OnLive) ainsi que la startup BLADE avec son produit SHADOW. Ces trois grandes enseignes fournissent aujourd’hui un service de cloud gaming fonctionnel accessible sous forme d’abonnement mensuel. Il vous suffit alors de vous abonner pour avoir accès à tout un catalogue de jeux.

Comment fonctionne le cloud gaming

Comme nous en avons un peu parlé précédemment, le principe du jeu à la demande est de pouvoir jouer à un jeu sans acheter le jeu ni la console. Pour ce faire, vous vous abonnez à un service de cloud gaming qui vous donnera accès sur votre télé, votre smartphone ou encore votre ordinateur, à tout un catalogue de jeux en ligne. Les jeux sont ensuite lancés sur des serveurs dédiés au cloud gaming.

Mais que ce passe-t-il derrières ces serveurs ? Ce sont en fait de grands data centers, comme les data centers de Facebook par exemple, qui contiennent toutes les données et tous les jeux. Le data center est composé d’infrastructure informatique qui est un assemblage de plusieurs composants regroupés pour former une solution optimisée. Le processus de cloud gaming se gère ensuite en trois flux :

  • Le flux vidéo

Le flux du streaming vidéo capte les images du jeu et le son, l’encode dans un format vidéo compressé puis envoi cette vidéo compressée au client.

  • Retranscodage

A la réception des données reçues par le serveur, l’écran va retranscrire la vidéo compressée en signaux visuels sur l’écran et en signaux auditif dans vos haut-parleurs.

  • Interprétation

Le serveur reçois ensuite les informations concernant le client (appuie sur la touche d’un clavier ou d’une manette) interprète cette action, l’analyse et la retransmet pour le jeu

L'intérêt du cloud gaming

L’intérêt principal du cloud gaming est de permettre à certaines personnes qui n’ont pas les moyens de s’acheter tout le matériel nécessaire comme une console, un ordinateur gaming, de pouvoir accéder à un catalogue varié de jeux vidéo en haute qualité. Ainsi, vous n’aurez plus jamais à vous inquiéter de la puissance de votre console ou de votre ordinateur puisqu’avec une abonnement mensuel, vous aurez accès via une connexion internet à une machine ultra performante. C’est un peu le Netflix du jeu vidéo, un service de jeu à la demande en haute qualité depuis n’importe quel appareil connecté. Ainsi à terme on dissociera vraiment le contenu de la machine.

Le fait de dissocier permet aussi de pouvoir accéder à ses jeux préférés, sur n’importe quel écran de la maison ou même lorsque vous n’êtes pas chez vous. On aura donc un nouveau mode de consommation du jeu vidéo qui pourra se faire n’importe où avec une qualité de haut niveau pour tous les utilisateurs.

Un avenir pour le cloud gaming ?

La capacité d’évolution du cloud gaming reste encore énorme aujourd’hui, mais ce n’est plus un rêve fou comme il y a 20 ans. Le principal problème depuis ces vingt dernières années été dans la majeures partie des cas le problème de connexion internet qui n’était pas suffisante. Aujourd’hui, de plus en plus de foyer son équipé de la fibre et celle-ci va devenir à moyen terme la référence en matière de connexion internet. De plus, la 5G va bientôt faire son arrivée en France. Ce type de connexion extrêmement rapide permettra de faire tourner n’importe quel jeu n’importe où grâce à son débit incroyable. Les problèmes de connexion n’existeront donc quasiment plus dans les années à venir.

En plus de ça, les grandes entreprises comme Amazon, Microsoft ou Apple on prit le temps d’observer l’évolution de ces services de cloud gaming pour pouvoir potentiellement lancer le leur. Par exemple, Google va lancer sa plateforme de jeu à la demande, Stadia, en novembre 2019. Quand on connait le budget faramineux des ces entreprises, on peut penser qu’un service de cloud de référence va voir le jour dans les années à suivre !

Les limites du cloud gaming

Même si la technologie évolue très rapidement, le cloud gaming reste tout de même confronté à des problèmes techniques et philosophique aujourd’hui.

Plus important que les problèmes de connexion qui vont être résolus ces prochaines années, la proximité des serveurs avec les clients est très importante. Plus une personne sera géographiquement éloignée des serveurs qui fournissent le service, plus risque de latence est grand. Le temps de latence est vraiment très embêtant dans les jeux vidéo, surtout dans les jeux de tir comme les FPS ou le battle royal. Et quand on sait que les jeux les plus jouées actuellement sont justement des battles royales, cela risque de pauser problèmes pour beaucoup de personnes.

La qualité est elle aussi encore un peu en retrait. Sans être catastrophique, il est impossible de trouver actuellement un service cloud qui offre une expérience vidéo en full HD ou une expérience audio en full stéréo.

L’autre problème qui est plus personnel et philosophique et que le cloud gaming forcera au « tout dématérialisé ». Il est vrai qu’avec Steam sur PC, nous avons déjà beaucoup moins de jeu physique de nos jours. Mais il m’arrive de temps en temps d’en acheter pour mes consoles pour pouvoir me faire une collection de jeux en physique. Je pense que nous sommes beaucoup à avoir un attachement pour les jeux qui nous ont marqués et il est toujours agréable d’en avoir une version physique pour la mettre en avant chez soi.

Il en est de même pour les consoles ou les ordinateurs. Il est vrai que ce matériel est extrêmement cher et n’est pas accessible à tous le monde. Cependant, quand on en a les moyens, c’est un réel plaisir de pouvoir allumer sa console, naviguer dans les menus, la personnaliser.

Pour conclure

Même si le service de cloud gaming rencontre toujours des problèmes techniques aujourd’hui, il est sûr que cette technologie va progresser dans les années à venir. Et malgré les quelques points négatifs que j’ai cités et qui sont personnels, je pense que ce nouveau service est tout de même une bonne chose pour le monde du jeu vidéo. Le cloud gaming va permettre de démocratiser le jeu vidéo de qualité pour tous et partout.

A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Enseigner à SUPINFO | Presse | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée | Investir
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels